Présentation du blog

Mes carnets de voyages en Asie du Sud-Est
Ce blog est consacré à mes voyages en Asie du sud-est. Ce n'est que mon journal de bord. S'il comporte de nombreuses infos utiles, je ne prétends pas donner des conseils aux voyageurs. Il existe une fonction de recherche dans la colonne de droite qui vous permet de trouver des thématiques, ainsi qu'une fonction de traduction. Mes blogs ne sont que des récits, j'y relate mes aventures, mes impressions, mes rencontres.

Cela me fait tellement plaisir quand je voyage de recevoir des nouvelles ou un petit mot gentil. Et même après mes voyages, car ce blog représente beaucoup de travail. C'est le moyen le plus facile pour moi pour communiquer avec vous. Il vous suffit de poster des commentaires. Et si vous voyagez dans les parages faites-le moi savoir, via le blog.


Au fil de mes voyages en Asie

Articles les plus consultés

dimanche 2 janvier 2011

Lundi 2 Janvier 2011 - Koh Yao Noi (1)




Réveillée très tôt, 6 hes... ça veut dire que je prends l'heure thaïe.

Nous avons quitté Kamala à Phuket pour l'île de Koh Yao Noi.

Koh Yao est un archipel de deux îles principales, Yao Yai (la grande) et Yao Noi (la petite).

C'est au milieu de la baie de Pan Nga, avec ses pitons karstiques.




J'ai choisi d'aller là, parce que, je n'y suis jamais allée, parce que l'hiver dernier j'avais rencontré un jeune couple de voyageurs qui m'en avait parlé (c'est comme cela que ça se passe...).  Il est dit que ce sont des îles pas encore très envahies, il y a une forte population locale de villageois qui y vit, des Musulmans, et comme nous étions à Phuket, c'était sur le chemin.

Bang Rong Pier

Vers 10h30, Claude nous a emmenés en voiture vers l'embarcadère du ferry vers les îles de Koh Yao, qui s'appelle Bang Rong Pier. Là, on a pris un bateau local, mais un speed boat. Le tarif 200 bahts + 10 bahts à l'entrée du parking, je ne sais pas pourquoi. Il y a toujours des taxes à payer, de ci de là, partout.



Le ferry boat

Le speed boat s'arrête d'abord à la grande île, puis à la petite. Sur la grande, il y a peu de logements touristiques, et ce sont des resorts chers. C'est ce que j'ai lu. Sur la petite d'avantage de choix, du luxueux au backpacker. Sur le ferry peu d'étrangers, des Suédois, des Américains, des Autrichiens, tous des jeunes couples.


A bord du speed boat

Nous avions essayé la veille de téléphoner de Phuket pour essayer de tenter une réservation pour une première nuit, mais impossible d'avoir quelqu'un au bout du fil. Nous avons appris aujourd'hui qu'il y avait quelques problèmes de réseau téléphonique avec les mobiles. J'avais réussi à parler avec une seule guesthouse, et c'était... full... Demain, ils ne pouvaient pas dire si...

Nous étions donc un peu inquiets, car pas de logement de réservé, un week-end de fêtes pour les Thaïs non terminé, ça dure jusqu'au 4/5 janvier, et déjà, une réponse qui était "full". La plupart des jeunes couples qui étaient avec nous sur le bateau, avaient des résas, et même dans des hôtels luxueux.

Le ferry a mis une petite heure pour arriver. A l'arrivée, des songteos, les taxis collectifs étaient présents. Nous avons dit que nous ne savions pas où aller, et on nous a conduit à une première guesthouse. La "Koh Yao Beach bungalows". Mais les chambres qui restaient étaient à 900 bahts, que nous sommes arrivés à faire baisser à 800. Seulement pour moi toute seule, 800 bahts, c'est encore un peu haut.

Le chauffeur a proposé de nous emmener un peu plus haut, les guesthouses sur cette côte Est se suivent. En fait, nous avons demandé à cette première guesthouse, si nous pouvions laisser nos bagages là, et nous sommes allés à pied voir ce qu'il y avait plus loin. Nous avons trouvé de la place, sans doute les derniers bungalows, au "Paisai Cottage". Paisai, c'est le nom de la plage où nous nous trouvons.

La chambre double à 700 bahts, salle de bain/eau froide/ventilateur, et on a réussi à faire baisser le prix à 600 bahts pour moi, en disant que j'étais seule à me payer ma chambre. C'est une chambre à deux petits lits pour moi, à coté du bungalow de Domi et Christian.

Pasai Cottage





Mon bungalow


En face, la plage


La plage devant est très belle. 



Et on a en fond le spectacle des pitons karstiques







La première chose que j'ai faite est d'aller manger un fried rice au restau de la guesthouse, car je crevais la dalle, j'avais pris mon petit déjeuner très tôt à 7h30.



Puis je suis allée prendre mon premier bain de soleil, devant, et me baigner. Mais comme c'était déjà la marée descendante, il y avait pas mal de pierres pour se baigner, je ne me suis que mouiller.




Vers 15 hres retour à la chambre, j'appelle mes amis.
Eux, étaient partis marcher un peu vers le nord, en suivant la route.


Je suis allée les rejoindre.






Et nous avons continué plus avant, en visitant les hôtels dont nous avions eu des échos sur le chemin. 
➢ Le Tabeak View Point Bungalows, qui est situé en hauteur, tenu par une Japonaise, vue superbe sur la baie, mais full jusqu'au 9. Il faut grimper, la clientèle paraissait plutôt jeune.


➢ Le Holiday Resort,  en bord de plage, mais donnant sur la route et ses passages de motobikes, et aussi à... 1500 bahts !!!!



La plage dans cette partie est très belle, et les prix assez élevés. Mais il y avait des vagues et des pierres.



On  s'en est ensuite retourné, à la tombée de la nuit. 
J'aime bien cette île parce que il y a beaucoup de locaux, qui l'habitent, parce que ils sont très gentils et accueillants, il n'y a pas non plus invasion de touristes comme à Phuket ou Phi Phi...



Après une douche froide, je suis allée racheter un savon à l'épicerie qui se trouve à deux maisons de la guesthouse, parce que mon savon est tombé dans le trou d'évacuation de la douche, et que je ne suis pas arrivée à le récupérer. 

J'ai installé la moustiquaire autour de mon lit, propre et non trouée. J'ai allumé le mosquito coil qui se trouvait dans une assiette creuse, s'il y a tout cela dans la chambre c'est qu'il y a une bonne raison... eh oui ! il y a des moustiques, et j'ai été piquée.

Dîner

Nous sommes allés dîner  au restau de la premiere guesthouse où nous avions laissé nos bagages, pour la remercier de nous les avoir garder. Pour moi un "sweet and sour shrimp", riz, et bière Chang.

Nous y avons croisé quatre Français ou plutôt deux Françaises, le frère de l'une d'entre elle et un Québécois. Un groupe.

Dans le restau, il y a ça d'affiché... est-ce connu des Québécois ?

Faut dire que, ici encore, en tant que femme seule, je ne rencontrerais personne et je resterais dans mon coin. Il n'y a que des  couples. 



Nous sommes rentrés à 21h30... tôt, 22h00, en traînant un peu.

Devant la guest, mais de l'autre coté de la route, ils avaient installé deux tentes igloo, pour des jeunes peu fortunés, sans doute, ils doivent louer des tentes.

Ce soir le long de la plage il y avait un vent très agréable qui rafraîchissait un peu l'atmosphère. Car, oui, maintenant il fait très chaud. J'ai pourtant ressenti qu'il faisait beaucoup moins humide ici sur l'île, que à Phuket.

Seulement le soir, à la guesthouse il y a une scène avec un chanteur. Ils nous avaient dit jusqu'à 23 hres, mais à minuit...

Et on l'entend des bungalows. Pas très fort, mais quand même. Il y a aussi des familles thai dans le bungalow voisin du mien, avec une petite fille, et une petite fille ça parle fort.

Donc voilà.....

2 commentaires:

  1. Jô estou feliz porque você esta se divertindo e tomando muito sol,como gosta!!!
    Mil bjssss, e curta muuuito
    Chelito

    RépondreSupprimer
  2. oui, c'est très connu des québécois. C'est la célèbre équipe de hockey "canadiens de Montréal".

    L'équivalent du PSG ou de l'OM chez nous.

    Rachida

    RépondreSupprimer

Laissez-moi un message, un commentaire, car c'est la meilleure façon pour moi de communiquer et d'échanger avec vous. Et si c'est écrit "Aucun commentaire", soyez le premier (ou la) à réagir !

Si vous avez un compte Google, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante en étant loggué sur votre compte.

Sinon, choisissez "ANONYME".
Mais surtout si vous choisissez "Anonyme" PENSEZ A SIGNER VOTRE MESSAGE AU MOINS DE VOTRE PRÉNOM POUR QUE JE SACHE QUI M'ECRIT.

VOS MESSAGES M'ENCOURAGENT BEAUCOUP ET JE VOUS EN REMERCIE.