Présentation du blog

Mes carnets de voyages en Asie du Sud-Est
Ce blog est consacré à mes voyages en Asie du sud-est. Ce n'est que mon journal de bord. S'il comporte de nombreuses infos utiles, je ne prétends pas donner des conseils aux voyageurs. Il existe une fonction de recherche dans la colonne de droite qui vous permet de trouver des thématiques, ainsi qu'une fonction de traduction. Mes blogs ne sont que des récits, j'y relate mes aventures, mes impressions, mes rencontres.

Cela me fait tellement plaisir quand je voyage de recevoir des nouvelles ou un petit mot gentil. Et même après mes voyages, car ce blog représente beaucoup de travail. C'est le moyen le plus facile pour moi pour communiquer avec vous. Il vous suffit de poster des commentaires. Et si vous voyagez dans les parages faites-le moi savoir, via le blog.


Nouveau Voyage en Asie du Sud-Est

Avec une arrivée à Bangkok, un passage en Malaisie, et un retour en Thaïlande.
Voir plus bas sur cette page le carnet de route jour après jour.

Au fil de mes voyages en Asie

Articles les plus consultés

lundi 30 novembre 2009

J 63 - Lundi 30 Nov 2009 - Koh Mak : les sand-flies !

Une si jolie plage...




Ce matin j'ai remarqué que j'avais les jambes criblées de piqûre d'insectes. Pas des moustiques, ça c'est sûr. J'ai pensé que ça pouvait être des puces, le matelas ??? qui sait ???? Eh bien non !



Je suis allée prendre mon petit dejeuner en face dans le restau de la famille Thai où je vais chaque jour, et je leur ai montré. Pas de surprise pour eux : ce sont les insectes sur la plage, eux, ils connaissent. Ils m'ont mis sur les piqûres une pommade rose et m'ont dit d'aller en acheter à la supérette à côté, ce que j'ai fait. J'ai donc le corps tacheté de rose maintenant, car ça tient cette pommade !




Eh bien vous voyez, le petit paradis.... Pourtant je vous assure que je ne me couche pas sur le sable. Je marche sur la plage, je me baigne et je m'étends sur les transats de la guest au dessus de mon paréo.

A la superette j'ai parlé avec deux Américaines, qui m'ont dit qu'elles, elles avaient emporté des US du repellent à 100 % de DEET, elles m'ont dit que c'était introuvable en Thailande, c'est vrai, je ne trouve que du 20 % . Mais quand même du DEET à 100 %, faut le faire.

Il est temps que je parte d'ici. Je ne supporte plus cette clientèle, scandinave exclusivement. Je ne comprends pas un mot de ce que j'entends autour de moi, ils sont tous deux par deux, et ne parlent jamais, quelle horreur !!!!

Ce matin, mon voisin Allemand Togolais est parti tôt, il allait sur Bangkok. Donc, cette fois-ci,  il n'y a vraiment plus personne à qui parler. Ouf ! je me barre demain matin pour Bangkok, où j'arriverai en fin de journée. Entre ne rien faire du tout, ne pas parler du tout, et être bouffée sur la plage, je n'ai rien à faire ici. Un peu de voyage maintenant que je me suis, oh que oui, relaxée. En route pour les trains les bus, la recherche de guest house....

Après Bangkok j'irai sur Krabi, train puis bus. Voila mon nouveau plan, suite au contact avec Mark, un contact qui m'a été passé sur ce blog par Alain et Fabienne (Triensome), et Mark m'a bien conseillée. Merci Alain et Fabienne, qui êtes vous ?

Et merci à Mark pour m'avoir appelée et répondu.

dimanche 29 novembre 2009

j 62 - Dimanche 29 novembre 2009 - Koh Mak (3)

Il y a eu de la musique jusqu'à minuit hier, et je n'ai pas réussi à dormir avant minuit.

CHANGEMENT DE PLANS !!!!!

J'ai pu discuter au téléphone avec un gars connu sur Voyage Forum, qui lui, est en ce moment à Koh Samui, et il m'a conseillé d'arriver dans le coin du sud, avant les 20 décembre pour prospecter où je peux crécher pendant les fêtes de Noël, sans doute dans une ville qui ne serait pas une plage, ou une île qui ne serait pas à la mode.

Changement de programme ... et décision ...

Donc je ne prolonge pas mon séjour à Koh Mak, et je pars à Bangkok comme je l'avais prévu au début, cad ce mardi 1er décembre.

J'ai acheté à la réception de la Guest, mon transfert pour Bangkok.
850 bahts - speed boat à 9h00 - il met 1 hre jusqu'au continent, puis un bus VIP à 11hres.
Je devrais arriver à Bangkok vers les 16 hres (ou plus....). Normalement il est prévu qu'il me dépose me dépose à Khao San.

J'en ai marre de cet endroit, Koh Mak, où je n'ai rencontré personne.
L'endroit est génial, mais que des couples, fermés sur eux-mêmes, ce n'est pas l'ambiance des voyageurs. Je m'ennuie quoi ..

J'ai eu du mal à trouver une guest parmi ma liste d'hôtels à Bangkok. J'ai téléphoné. Le Lamphu House notamment est full jusqu'à next week. La Rambuttri Village, il faut prendre la chambre au jour le jour en arrivant. La Orchid Villa est chère en single.

J'ai réservé au New Siam 2, c'est cher, 720 bahts fan + salle de bain privée, mais... eau froide.
J'ai uniquement réservé la 1 ère nuit. Je verrai au matin pour chercher autre chose.
J'ai l'habitude du New Siam, j'y ai déjà logé, mais là, en single ça devient cher. J'arrive en fin d'après midi, je voulais avoir une chambre sûre, ne pas avoir à chercher.

Suite à ma conversation avec le gars avec qui je suis en relation via un forum, je vais changer ce que j'avais en tête. Pas de train de nuit vers la ville de Trang, mais je descendrai par bus vers la ville de Ranong, dans la logique de la descente.

Il faut que je prospecte à Krabi ou à Trang pour me trouver un séjour entre le 24 décembre et le 1er janvier, la galère bien sûr.

BON C'EST MA JOURNEE ! JE VIENS DE CASSER LA BRANCHE DE MES LUNETTES ET J'EN AI ENCORE POUR PLUS DE DEUX MOIS !

ET AUPARAVANT, LA MOUSTIQUAIRE S'EST ÉCROULÉE SUR MON LIT. ON ME L'A RAFISTOLÉE. MAIS J'ESPÈRE QU'ELLE NE VA PAS RETOMBER PENDANT MON SOMMEIL...




samedi 28 novembre 2009

J 61 - Samedi 28 Novembre 2009 - Koh Mak (2)

J'ai trouvé mon petit paradis, l'île de Koh Mak.





Une plage de sable grande, frangée de cocotiers comme ils disent, si grande qu'on ne croise presque personne, une mer chaude, pas beaucoup de fond, calme, mais on peut nager un peu avec peu d'eau.



J'ai bien dormi, la musique je l'ai un peu entendue vers 21h15 mais si peu, vraiment en poussant l'oreille.
Je suis en effet assez loin pour ne pas l'entendre.

Ce matin, j'ai pris mon temps, suis allée prendre ma banana pancake et mon café au restau de la famille thaïe de l'autre côté de la rue, seulement à 9h 30 ! Mais j'ai un réveil toujours autour des 4h45 / 5hres du matin. Je me lève à 7hres. Je traîne.

Je suis allée marcher dans un sens et dans un autre sens de la plage de sable, immense et déserte, sauf en face des guest houses, et il n'y en a pas des masses.

J'envisage de prolonger mon séjour de plus 4 jours. Je ne suis pas encore sûre, selon si je vais m'ennuyer ou pas, mais c'est un tel repos, et un tel paradis. Il me manque mon ordinateur perso. Ici j'ai l'internet gratis, mais je ne peux pas monopoliser tout le temps, ça se trouve dans le hall de la réception, il y a trois ordinateurs, je vais être repérée. J'essaye d'y aller à contre courant des autres, quand ils mangent, ou sont sur la plage.

Comme la fille qui dirige ma Guest house, m'a dit qu'elle ne pourrait pas me faire "ce" bungalow "luxueux" ... à ce prix là plus que 4 jours... "Luxueux", si je puis dire... car tout est à réparer ... mais il y a l'espace, et une salle de bain sous le ciel bleu, en plein air, qui est une merveille ....

Donc j'ai prospecté ce matin, et j'en ai trouvé une autre, de guest-house, pas mal du tout, plus calme, et une clientèle plus âgée. Ici au Monkey, c'est ça aussi qui me gêne, c'est une clientèle de jeunes, de jeunes couples nordiques, allemands, suédois ou je ne sais pas quoi, et je ne suis pas bien dans cette ambiance là. D'ailleurs personne ne me parle.




Mon voisin de bungalow, par contre, est sympa. C'est un Allemand Togolais, que j'ai connu sur le bateau allant vers Koh Mak, il m'a suivie dans la guest que j'avais, moi, réservée. Il n'est pas jeune-jeune, plutôt la quarantaine, et lui aussi voyage seul, et ne se sent pas top au milieu de cette clientèle, ici, de jeunots. Pour cela il m'a dit qu'il allait partir demain, car lui n'a pas autant de temps de voyage que moi devant lui, et il veut aller à Siem Reap.

Bon, ce matin, j'ai trouvé donc une autre guest house sympa, un peu plus loin sur la plage, et j'ai négocié : si j'y reste 4 nuits, ils me font 500 bahts petit déjeuner inclus, mais il faut que je réserve, et moi, je n'ai pas encore décidé, j'attends demain, pour voir si j'ai envie de rester 4 jours de plus sur cette île, qui est vraiment le top, pour l'instant, le meilleur endroit que j'aie trouvé.

J'ai encore passé une superbe journée de plage, de soleil, mais pas cuisant, une mer chaude.... le pied.



Le soir au coucher du soleil




Mais personne dans cette guest-house de merde ne me parle, ils sont tous deux par deux, et même pas un mot !

Et je ne sais pas quoi faire pour décembre. C'est la peak season, on commence déjà à me le balancer à la figure quand je négocie une chambre, que c'est la peak season, et j'appréhende la semaine de Noël / Jour de l'an, où me caser à un prix modique !!!

vendredi 27 novembre 2009

J 60 - Vendredi 27 Novembre 2009 - Koh Mak (1)

Hier pas d'électricité de la journée, donc pas d'eau chaude au chauffe-eau de la salle de bain, et pas d'internet non plus. Sur toute l'île de Koh Chang. C'était à cause du grand vent qu'il y a eu le WE dernier, ils ont voulu consolider m'a-t-on dit, et donc ils ont coupé l'électricité pour faire les travaux. Donc pas d'internet hier.



J'ai quitté Koh Chang ce matin 

J'avais booké 4 jours à Koh Mak, une île plus au sud de Koh Chang.

C'est une île basse, avec cocotiers et arbres à caoutchouc.

Et plages de sable.


C'est con, car hier matin, j'ai retrouvé le couple sympa de jeunes Français, avec qui j'étais à Koh Dach au Cambodge, à la guest Villa Koh Dach. Je leur avais envoyé un message sur leur blog, et le hasard a fait qu'ils l'ont ouvert (ils ne le font pas tous les jours ...) le hasard a fait qu'ils logeaient très proche de chez moi, dans une autre guest-house, et ils sont passés à ma guest, je venais de sortir, et ils m'ont trouvée en train de finir mon petit dej au Coconut café dans le village.

Donc, on a pris rendez vous pour dîner ensemble. Eux, avaient loué la motobyke indispensable. Ils avaient booké un "elephant-ride" pour l'après midi.

On s'est donc retrouvé le soir pour dîner à leur guest house, et c'était bien sympa. Ils restaient jusqu'à dimanche. Moi, j'avais booké à Koh Mak pour partir le lendemain (ce matin). Dommage.

Dernier soir à Koh Chang avec Thomas et Vanessa



De Koh Chang à Koh Mak

VIDÉO



Je suis arrivée à Koh Mak

J'ai réservé 4 nuits.


Accueil en Rasta car !





Monkey Resort

Accueil à la guest house pas très sympa, parce que j'ai commencé a râler parce que j'avais su que tous les soirs il y avait de la musique au bar, et en arrivant une fille que j'ai croisée, m'a dit que ça durait parfois jusqu'à 3 hres du matin. Du coup, on m'a montré un autre bungalow. Mais là, il avait le bruit de la tondeuse à gazon... Du coup on m'a proposé un autre bungalow, le plus loin possible du bar, qui coûtait plus de 1000 bahts et on m'a fait le prix de 600 bahts, le prix sur lequel je m'étais engagée, mais à condition que je paye les 4 nuits d'avance, et on ne pourra pas me faire plus de 4 nuits à ce prix là, on m'a dit !

Voilà mon bungalow


Il y a d'autres guest-houses à côté, dont une moins chère, qu'on vient de m'indiquer, Island Huts. Donc j'irai voir ça, si je veux rester plus que les 4 nuits sur cette île.
Quelqu'un m'a dit qu il pleuvait sur la côte de Phuket, en ce moment, donc j'attends, je traîne. 
Grand calme en tout cas en ce moment dans la guest-house. Il fait beaucoup plus chaud qu'à Koh Chang ici. 
J'ai vu qu il y avait plusieurs restaus en face de ma guesthouse, donc je suis allée manger un padthai là en face.




J'ai trouvé le petit supermarché où acheter l'eau minérale. Quand même 20 bahts la bouteille... à Lonely Beach, sur Koh Chang, j'arrivais à l'acheter à 13 bahts au supermarché, le prix normal. Ici, tout va être cher, parce que c'est une île et éloignée de tout.


Bon, ici encore, que des couples, et beaucoup d'Allemands, comme à Koh Chang. Les Français, que dalle... 
Je vais essayer de profiter pour prendre du repos. J'ai même acheté un bouquin à Koh Chang... en anglais..."A special relationship" par Douglas Kennedy, il n'y avait rien comme littérature française... je n'ai pas encore mis mon nez dedans, il y a bien longtemps que je n'ai lu en anglais. 
J'ai fait 2 jours de plage en continu, donc je suis un peu rouge aujourd'hui, donc je ne suis pas encore allée me baigner aujourd'hui. Mais ici, c'est les pieds dans l'eau, la guest est sur la plage, au milieu de la forêt.


Ce que j'avais aimé dans ma guest à Koh Chang c'est que je dormais au milieu de la forêt, mais... il y avait la circulation quand même. Les motobykes à Koh Chang, c'est vraiment une plaie. Ici, le parc où sont les bungalows est bien aussi.



Et il y a l'internet gratuit !!!! Trois ordinateurs. Encore faut-il qu'il n'y ait personne dessus... donc en plein après midi, là, il n'y a personne.

Je verrai ce soir comment c'est la musique !

Ce soir, j'ai trouvé l'ambiance de la guest-house, pardon du "resort" tellement triste, que je suis allée dîner chez le restau familial thai en face.

Mon cher cuisinier


C'était très bon, du chicken avec de l'ail et basil leaves, et en plus, j'ai appris la recette. Ils étaient très sympas. Il n'y avait que moi qui y dînait comme touriste. 
Au resort, j'ai l'impression d'être dans un Club Med. Mais sans la gentillesse des G.O...



Mais le cadre est très beau, la baie très belle, et mon bungalow très bien, bien que beaucoup de choses y tombent en ruines.

Et j'aime ma salle de bain avec le ciel bleu et la branche de palmier qui retombe, au dessus de moi quand je prends ma douche.


VIDÉO



mercredi 25 novembre 2009

J 59 - Mercredi 25 Novembre 2009 - Koh Chang

Ce matin, j'ai changé de bungalow, enfin de hutte. Mon proprio, il s'appelle David, il est aux petits soins, je suis la seule cliente. Il m'a proposé de me placer dans une hutte plus spacieuse (qui était en travaux encore à mon arrivée), plus éloignée éloignée de la route, et au même prix. Tenez vous bien, j'ai vue sur la mer... d'un peu loin, mais quand même, et de l'espace.

Mon nouveau bungalow



Ma chambre


J'ai vue sur la mer



Hier, on a discuté avec David, à propos de là où je veux aller : à Koh Mak. C'est une île de 16 km2, au sud, sud de Koh Chang. J'avais rencontré, à Trat, deux gars qui eux y sont restés... 10 jours. Donc, je suppose que c'est bien, et j'ai booké hier à la guest house où ils avaient séjourné.

La seule crainte que j'aie c'est qu'ils m'ont dit qu'il y avait des concerts de reggae chaque soir. Bon, le reggae c'est pas la techno music comme on entend dans les guest-houses de Lonely Beach, ici à Koh Chang. Hier soir, moi aussi j'ai un peu entendu la musique de Lonely Beach, et on n'est pas à Lonely Beach, mais la sono est tellement forte que ça passe par la mer jusqu'ici. C'était loin mais j'ai quand même dû mettre les boules quies, et j'ai bien dormi.

Donc, David m'a booké tout ça par téléphone, une single avec fan et eau froide je pense, je pense que là bas c'est eau froide... à 600 bahts la nuit, mais les "air con" confort etc, elles sont à + de 1200 bahts, alors...

Il parait que ça donne sur une longue plage de sable frangée de cocotiers.

Parce que, ici les plages, à Koh Chang, là où je séjourne à Bailan, c'est pas le pied ! Bon, je vais aller faire un tour à Lonely Beach dans un moment pour voir ce qu'il y a comme plage et comme boutiques : je n'ai pas de paréo, pas de masque, et je voudrais acheter du repellent, la priorité totale, le repellent.

Il n'y a pas beaucoup de moustiques, vraiment, vraiment, mais je me protège bien. Appareil électrique dans la chambre, repellent ...

Et puis, quelque chose que je ne vous ai pas dit, c'est que on se caille la nuit ! Depuis Trat, c'est comme ça. Incroyable, j'avais chaud dans le nord Laos, et dans le sud Thaïlande je me caille. Vraiment entre 5 h et 6 hres du mat, ça me réveille et je caille. C'est aussi qu'ici, il n'y a pas grand chose comme couverture. Dans le Nord on avait de grosses couettes plus chaudes que tout ce qu'on a en France.

L'endroit où je suis n'est pas mal du tout, en pleine nature, au dessus de la mer, des paillotes de paille, et un restau où je mange chaque soir (il n'y a personne) et je suis chouchoutée. Et j'ai quelqu'un à qui parler un peu... en anglais.

David le manager, et le restau où je dîne.


mardi 24 novembre 2009

J 58 - Mardi 24 Nov 2009 - Koh Chang et ses petites îles

Deuxième jour à Koh Chang. Ma chambre minable sous la paillote m'est devenue plus sympa : j'ai bien dormi, et le patron, le jeune Anglais de Newcastle n'est pas si antipathique comme je l'avais perçu au premier abord, mais très sympa et efficace. Et au moins j'ai quelqu'un qui parle parfaitement l'anglais et qui me renseigne.

Voilà où je dors



Hier soir, j'ai dîné au restau de la guesthouse, c'était OK, et il y avait un couple de jeunes Hollandais avec qui j'ai un peu échangé, et un Allemand d'une cinquantaine, tout seul, qui m'a raconté qu'il venait ici parce que, là où il logeait un peu plus bas, il m'a dit qu'il était tout seul comme guest et que c'était trop triste pour dîner.



Il n'y a que la guest du Français qui, elle, est complète !!! 7 chambres, et les gens restent une semaines ou deux, même.

Le patron de la guest française m'a fait un sale coup le soir : quand je lui ai demandé si demain j'aurai un bungalow, il m'a dit que non, car celui qu'il pensait qui allait se libérer ne se libère pas. J'étais en colère, car il m'a fait miroiter au téléphone, qu'il aurait un bungalow le lendemain.
Je crois que je vais rester dans ma case chez l'Anglais et le Thai (ils sont associés).

Excursion snorkleling

à 700 bahts.
Sympa l'excursion,  "but" ... une quinzaine de Russes sur le bateau. Ils ont aussi envahi la Thailande, les Russes ! Il y avait beaucoup de monde sur ce bateau, et l'ambiance pas très sympa. Et les lieux où on stoppait, étaient dans des rochers, il fallait nager à partir du bateau, sauf une fois, où on est descendu avec la barque sur une petite plage, et j'ai nagé, mais là, du sable, et donc, pas de poissons.
J'étais avec un couple de Français de Toulouse, et le frère de la femme, que j'avais connus en arrivant chez le Français, et eux étaient très sympas.
Mais les Russes !!!! sans commentaires, tout le monde connaît comme ils sont.

Départ de Bang Bao

On a eu d'abord un pick-up jusqu'au village de Bang Bao où l'on a pris le bateau.

Bang Bao

Bang Bao, bon, je ne connaissais pas, et ça me séduisait... sur papier. Mais quelle horreur : ce n'est pas un village de pécheurs, mais de boutiques, tout le long d'une allée couverte, où l'on crève de chaud, et qui mène au port. En plus, tout est construit sur la mer, et serré, serré. Je commence à penser que je suis bien là où je suis, à Bailan, car c'est tout petit comme village, pas de boutiques pour touristes, juste quelques restaus, et l'internet au village, qui marche quand il marche... un baht la minute, attention, cher !

Mais moi,  je dors au milieu de la nature.


Quand la circulation est terminée (car je suis en bord de route...) j'entends les cigales, et le matin les oiseaux, et je suis entourée par la forêt. Alors, bon ... pas si mal. surtout que les proprios sont sympas.

Arrêts dans les îles








VIDÉO





Le plus grand problème ici, c'est de se déplacer quand on n'est pas en moto, on est coincé, car les taxis collectifs, ils passent on ne sait pas quand.

Je n'ai toujours pas réussi à rencontrer des voyageurs indépendants, c'est toujours des couples !

A bientôt.

lundi 23 novembre 2009

J 57 - Lundi 23 novembre 2009 - Koh Chang

Et voilà, j'ai pris le taxi pour l'embarcadère avec le couple allemand connu à la GH, et puis le ferry qui, en 45 mn, m'a amenée sur l'île de Koh Chang. Le ferry met 45 mn.




A l'arrivée sur l'île il y avait un seul taxi collectif, et heureusement que j'avais eu l'idée de téléphoner ce matin, avant de partir, à une guesthouse conseillée par quelqu'un que je connais sur Voyage Forum, car la Guesthouse était complète pour ce soir, mais le proprio qui est Français, m'a dit qu'il me trouverait une chambre pour ce soir, et que demain, il espérait pouvoir me faire déménager dans un bungalow (à 500 bahts).

Je suis donc arrivée. Je loge dans une cahute de l'autre côé de la route, dans un restau chinois, simple, rudimentaire, mais j'ai une salle de bain inside, et je crois que j'ai vu un chauffe-eau. Bon, pour une nuit à 300 bahts, ça ira.






Je me suis déjà inscrite pour une excursion à 700 bahts, demain, snorkling dans les îles. Départ 8h30. Il y avait 5 personnes d'inscrites dans la Guesthouse du Français, ça va me permettre de faire connaissance, mais pour un début soleil, ça va être hard !

dimanche 22 novembre 2009

J 56 - Dimanche 22 Novembre 2009 - Trat

Eh bien je ne suis pas partie de Trat. Je me suis trouvée si bien dans cette ville et dans ma guest house, que j'y suis restée une journée de plus. Je ne pensais pas du tout que cette ville était aussi charming. Une vraie ville de province, normale, pas de tuk-tuk Madame.




Et en plus de nombreuses choses à y faire :

Arpenter les rues bordées de vieilles maisons traditionnelles en bois sombre, magnifiques.





Aller visiter les temples (il y en a un qui vaut vraiment le coup, le Wat Buppharam, très vieux, date de 1600 quelque chose, époque Ayuttaia) à pied : 1,3 km, j'y suis allée seule, par la route. Pour le trouver, ben.... pas évident, on le voit mais faut y pénétrer... Personne dedans, tous les temples fermes. eh bien j'ai eu une chance : un moine est sorti et il m'a tout ouvert, tous les cadenas. Superbe !







Aller dans le beau parc qui entoure un parc avec une étendue d'eau et ou les familles se promènent.

Et longer par une passerelle le canal, bordé aussi de vieilles maisons de bois.





Une ville normale, avec des boutiques pour tout ce qu'on a besoin, et de bons restaus. Enfin, en tout cas hier, j'en ai trouvé un face à ma guest-house où j'ai mangé des crevettes garlic, pepper, avec du riz et une bière, hum... je me sentais revivre. Tout ça pour 130 bahts. 2.7 euros, je crois, à peu près.

Le propriétaire de la Guest est devenu un peu plus aimable depuis que j'ai dit ce matin que j'étais tellement bien que je comptais dormir une nuit de plus.

Ce que j'apprécie aussi c'est que l'internet de la guest house est hyper, hyper rapide, comme jamais je n'ai eu en voyage !

Hier soir, j'ai discuté avec un Autrichien, âgé, qui vient pour la éniene fois à Trat. Il aime. C'est une ville tranquille et pas chère, et avec beaucoup de cachet (les maisons en bois ...) On a pas mal causé (en anglais) et il m'a beaucoup parlé de l'avantage du voyage en solo, eh eh !

J'ai rencontré un couple Allemand, qui loge dans la même Guest aujourd'hui, et qui pense aller à Koh Chang demain. Donc, on s'est dit à demain après le petit déjeuner, pour prendre un taxi à trois, ça coûte 150 bahts pour aller à l'embarcadère des bateaux, donc, à trois, c'est quand même mieux. Parce que, quand je vais me trouver face à des logements à 800 bahts à assumer à moi toute seule ... j'économise en prévision de ça.

Il fait très froid à Trat la nuit, eh oui ! incroyable, mais la nuit dernière j'ai caillé, et aujourd'hui j'ai demandé une couverture. Pourtant, il y a 29 degrés en ville d'affiché, en journée. Mais le soir je ne peux pas dîner à l'extérieur, et le matin je prends mon petit dej dehors, mais avec le t-shirt à manches longues. Quand je pense qu'on a eu chaud au nord Laos, et qu'ici au sud Thaïlande, je me caille !!!

J'espère aussi que le vent va se calmer. Ça fait plusieurs jours que ça dure le vent, et déjà à Phnom Penh Penh, j'avais senti ce vent (mais chaud...) depuis vendredi.