Présentation du blog

Mes carnets de voyages en Asie du Sud-Est
Ce blog est consacré à mes voyages en Asie du sud-est. Ce n'est que mon journal de bord. S'il comporte de nombreuses infos utiles, je ne prétends pas donner des conseils aux voyageurs. Il existe une fonction de recherche dans la colonne de droite qui vous permet de trouver des thématiques, ainsi qu'une fonction de traduction. Mes blogs ne sont que des récits, j'y relate mes aventures, mes impressions, mes rencontres.

Cela me fait tellement plaisir quand je voyage de recevoir des nouvelles ou un petit mot gentil. Et même après mes voyages, car ce blog représente beaucoup de travail. C'est le moyen le plus facile pour moi pour communiquer avec vous. Il vous suffit de poster des commentaires. Et si vous voyagez dans les parages faites-le moi savoir, via le blog.


Nouveau Voyage en Asie du Sud-Est

Avec une arrivée à Bangkok, un passage en Malaisie, et un retour en Thaïlande.
Voir plus bas sur cette page le carnet de route jour après jour.

Au fil de mes voyages en Asie

Articles les plus consultés

jeudi 20 septembre 2012

NOVEMBRE 2012 - C'EST REPARTI VERS L'ASIE DU SUD EST



Voilà achetés les billets principaux : j'ai trouvé un tarif très intéressant sur Etihad, à 619,44 euros, la compagnie avec laquelle j'avais volé aussi la dernière fois.

Mais surtout, après de longues recherches sur Internet, j'ai fini par tomber sur un tarif à la fois très intéressant mais aussi avec des transits qui ne me font pas passer la nuit sur les sièges de l'aéroport d'Abu Dhabi, ni me lever à 4 hres du mat pour prendre un vol partant à 8H00 de Bangkok.

3 hres 20 le transit à l'aller à Abu Dhabi et 2hres 20 au retour, super !

Depuis le temps que je remets la Birmanie au programme. (Le pays s'appelle désormais le Myanmar). Cette fois ça y est, je me lance. J'avais peur d'y aller seule, des routes défoncées, des bus défoncés, des pannes au milieu de la nuit en pleine route ... enfin tout ce que j'ai lu.

J'ai remis d'année en année. Mais cette année, avec toute la médiatisation qui s'est faite autour de l'assouplissement du régime, eh bien, tout le monde veut y aller...

Déjà au début de cette année 2012, j'ai lu dans les blogs des voyageurs que les prix des guesthouses avaient triplé par rapport aux prix indiqués dans le Lonely ou le Routard. C'est clair que la Birmanie va opter pour un tourisme cher, et qu'il faut se dépêcher d'y aller. Mais tout le monde pense comme moi ...

Je mettais petit à petit dans ma tête de me résoudre à partir seule, mais franchement cela m'angoissait toujours. Et bon, je n'y serai pas seule.

J'arrive à Bangkok le 16 novembre. Je compte m'y reposer pendant plusieurs jours, prendre le décalage horaire de six heures. J'aime Bangkok. Je vais retrouver avec plaisir le New Siam 2, ma maison à Bangkok !

Puis un vol Air Asia vers la Birmanie.

Arrivée à Mandalay le jeudi 22 novembre.

J'ai choisi d'arriver à Mandalay et pas à Rangoon, depuis que je sais que Air Asia crée un nouveau vol à partir du mois d'octobre, vers Mandalay. Cela me fait éviter les 16 hres de bus de nuit, entre Rangoon et Mandalay, de la fatigue, un trajet gare routière-ville, une nuit d'hôtel à Rangoon...

Ça ma coûté 61,10 € pour l'aller et 73,22 €  pour le retour. Avec juste 15 kgs de bagages, sans acheter de repas à bord. Un total de 134,32 €.

Parlons du projet.

Au début je souhaitais me rendre à Myitkyina dans le nord. J'en ai été dissuadée. Á Myitkyina  les étrangers ne sont pas autorisés à sortir de la ville.
Et puis j'ai lu sur le site http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs

"En raison d’un regain de tensions, il est vivement déconseillé, à ce stade, de se rendre dans l’Etat Kachin, en particulier à Myitkyina et à Bhamo. Compte tenu de la poursuite des mouvements d’insurrection, notamment dans l’Etat Kachin et dans l’Etat Shan, il est rappelé qu’il est fortement déconseillé de se rendre dans les zones situées à proximité des frontières avec la Chine, le Laos et la Thaïlande, où la circulation est d’ailleurs limitée par les autorités birmanes."

Donc, annulé.

Sûr que j'aurais voulu aller à Mrauk-U, mais vu que le vol AR est à 200 euros, c'est un prix excessif, par rapport aux tarifs qu'on peut avoir avec Air Asia à travers des distances bien plus considérables, j'avais déjà renoncé.

Et voilà, en plus que sur ce site, il est aussi écrit :

Le Ministère de l’Hotellerie et du Tourisme vient d’interdire, à compter du 30 août 2012 et jusqu’à nouvel ordre, toute visite de Sittwe, Mrauk U (Etat de l’Arakan) et des sites touristiques avoisinants. L’état d’urgence, qui a été décrété dans l’Arakan le 10 juin 2012 en raison de tensions interreligieuses, est toujours en vigueur."

Voir la vidéo : ICI (quelques secondes de pub au début de la vidéo).

Mrauk-U est inaccessible actuellement.

On doit prendre un visa, et le visa limite le séjour à 28 jours. Pas facile. Il faut faire des choix. Pas d'extension possible.

Je me limiterai donc au triangle touristique Mandalay / Inlé / Bagan. Mais sans courir, il y a beaucoup de lieux à voir autour de Mandalay. J'espère aussi aller au nord de Mandalay, jusqu'à Hsipaw, en prenant le train.

Ensuite, visiter la région à l'est de Rangoon, qui inclut le rocher d'or et Mawlamyine, en passant par Hpa han, et ses paysages de pitons karstiques.

Au milieu de tout ça un peu d'inconnu pour improviser autour de ces régions, selon mes envies, les infos recueillies sur place, et les rencontres.

Des voyages en bus, j'espère un peu en train (il est hyper lent), et avec des surprises sur le chemin.

Je n'irai pas non plus dans la région de Kengtung, parce que en 28 jours, et un premier voyage, c'est insuffisant.

Quant au bord de mer, ce n'est pas prioritaire. Je n'ai pas le temps en 28 jours. La mer est agitée, grise, ou marron, bref, c'est en Thaïlande que j'irai profiter de la mer.


Visiter la Birmanie c'est un peu la course contre la montre. Le visa n'accorde que 28 jours, et on ne peut pas sortir par une frontière terrestre. Donc il faut être dans les temps à Rangoon pour le vol de retour.

Il a aussi un problème d'argent à bien gérer, car il n'y a pas de distributeurs automatiques, (veto économique des US), il faut avoir ce dont on a besoin, en cash, avec soi. C’est vraiment le problème majeur en Birmanie.

Il semble que les prix aient augmenté de 30% en un an et les guides papiers n’ont pas répercuté cette hausse. Guest houses au tarif de 20/22 $ ... c'est plus cher que bon nombre de pays d'Asie auxquels on est habitué. Et pas moyen de se trouver une extension de budget en cours de séjour... En plus, pas de billets pliés, cornés, déchirés, tachés, tamponnés etc etc.

Autre soucis : la pénurie du nombre d'hébergements par rapport à l'augmentation considérable de touristes. Difficultés pour trouver une chambre lorsqu'on est voyageur indépendant, et pire, en chambre solo.

J'ai déposé mon passeport pour avoir le visa à l'ambassade de Birmanie à Paris. Je préfère l'avoir en main, plutôt que de m'inquiéter en faisant la demande à Bangkok. Mais j'ai été très surprise car on me demande un mois pour aller rechercher le visa. Ce n'est pas du tout ce qui est inscrit sur l'internet. On m'a dit "qu'il y avait beaucoup de demandes de visas, beaucoup de touristes... Avant oui, c'était 5 jours, voir 8 jours... mais..."

C'est clair : ils n'arrivent pas à faire face au nombre des demandes. Ouf, quand même je l'aurai à temps, avant le départ.

J'ai mon vol de retour le Mercredi 19 Décembre 2012 de Rangoon cette fois vers BANGKOK.

Pour la suite, après ... parce que je reste jusqu'en Février bien sûr...

Je vais sûrement aller ensuite dans les îles thaïes que j'ai repérées les années précédentes, et où je n'ai pas réussi encore d'aller, retourner à Koh Lipe et les îles qui sont autour où j'ai tellement envie de retourner.


Je vais sans doute, de là, passer en Malaisie et rester un peu en Malaisie. De toute façon, je dois sortir de Thaïlande au plus tard le jeudi 17 janvier, (le jour de la sainte Roseline), puisque je ne peux rester que 30 jours en Thaïlande, car je n'ai pas pris de visa.


"Attention ! La durée du séjour mentionnée sur le visa est très souvent réduite au passage de la frontière par les services de l’immigration. Il convient de vérifier avec la plus grande attention la date maximum autorisée mentionnée sur le tampon d’entrée."



Le choix est vaste et ce sera selon ce qui se passera sur place. Bon, rien n'est fixé, j'y réfléchis, et ça évolue chaque jour.

L'internet en Birmanie est existant mais rare et surtout très lent. Connexions très, très lentes, du 400Kbits /h. Donc pendant ce premier mois passé en Birmanie, il n'y aura pas beaucoup de nouvelles, et sûrement pas beaucoup de photos sur le blog. Je mettrai à jour par la suite.

En l’absence de normes, les installations ne sont pas toujours sans danger (notamment absence de prises de terre et de disjoncteurs de protection).
J'ai acheté un adaptateur universel de voyage avec protection contre les surtensions.


Et c'est reparti !