Présentation du blog

Mes carnets de voyages en Asie du Sud-Est
Ce blog est consacré à mes voyages en Asie du sud-est. Ce n'est que mon journal de bord. S'il comporte de nombreuses infos utiles, je ne prétends pas donner des conseils aux voyageurs. Il existe une fonction de recherche dans la colonne de droite qui vous permet de trouver des thématiques, ainsi qu'une fonction de traduction. Mes blogs ne sont que des récits, j'y relate mes aventures, mes impressions, mes rencontres.

Cela me fait tellement plaisir quand je voyage de recevoir des nouvelles ou un petit mot gentil. Et même après mes voyages, car ce blog représente beaucoup de travail. C'est le moyen le plus facile pour moi pour communiquer avec vous. Il vous suffit de poster des commentaires. Et si vous voyagez dans les parages faites-le moi savoir, via le blog.


Au fil de mes voyages en Asie

Articles les plus consultés

jeudi 11 février 2010

Un grand merci à vous qui m'avez suivie à distance

Je veux vous remercier vous, les amis, les anciens, et les nouveaux, qui avez été si présents à distance, en m'écrivant des messages via les commentaires du blog. Cela a été une énorme aide pour que j'assume à aller jusqu'au bout.

Bien que je n'aie jamais déprimé, et jamais eu envie de rentrer.

Quand on voyage seule, on rencontre plein, plein de nouvelles personnes, avec qui on partage quelques jours ou quelques diners, ou petits déjeuners, ou un après midi sur la plage. Je n'ai jamais fait autant de nouvelles connaissances depuis des lustres.

Mais on est foncièrement seule. On est loin de ceux qui font partie de notre vie, et il faut tout décider seule. Vos avis m'ont été très utiles.

J'ai rencontré des voyageurs, j'espère que certains deviendront des amis a long terme.

De vous savoir toujours en contact avec moi, de savoir que vous lisiez mes articles, et que dans les quelques passages à vide, quand je ne rencontrais personne, vous étiez là, à m'encourager, que quand je n'écrivais pas un article depuis trois jours, parce que simplement je n'avais pas d' Internet, vous vous inquiétiez pour moi, eh bien, ça m'a vraiment aidée. Et voila, comme cela, j'ai été jusqu'au bout du voyage.



mercredi 10 février 2010

J 135 - Mercredi 10 février 2010 - Paris - Je ne veux plus sortir de chez moi !!!



A 11 hres il s'est mis à ... NEIGER !!!!
de gros flocons. J'étais en train de faire mes courses chez Picard.


video


Le chauffeur de taxi m'a dit qu'il allait neiger ce matin. J'ai donc fait très vite pour aller chercher à manger, car évidemment je n'ai plus rien à manger. Si, des pates, du riz, qq boites de thon ...

Mon vol Thai Airways est parti à 0h40 au lieu de 0h 05, mais on est arrivé à l'heure à peu près à Paris. L'avion était pratiquement plein, et plein de vieux, des Français en presque majorité, ou des asiatiques parlant le Français, donc, habitant ici.

Le vol s'est tres bien passé. On a eu un dîner tout de suite. Avec les Thais, c'est energique, ça ne tarde pas. J'ai eu le repas de poisson réservé, tres bon, du poisson avec des crevettes, une sauce blanche, et des pâtes vertes. Je me suis saoulee, si j'ose dire, avec un verre de Campari à l'apéro et deux mini verres de vin blanc très bon, avec mon repas. Ils nous ont mis au regime dodo très vite. Il était 3 hres du mat !

J'ai pris un somnifere et j'ai dormi 7 hres ! Bien reveillée, bien en forme, juste pour le service du petit dej.

Mes voisins d'avion étaient un couple très sympathique habitant Nice. On a beaucoup causé, surtout moi et la dame, qui était ma voisine. Le temps a passé très vite.

Mais le retour !!!! Vous imaginez bien... Il était 7 hres à Roissy, encore la nuit. J'ai attendu le bus Air France une petite demie heure. Dans la guérite avec ma polaire, mon legging en dessous du pantalon, des chaussettes hautes et ma doudoune que j ai trimbalée tout du long du voyage pour rien, eh bien, qu'est ce que j'étais contente de l'avoir.

Et là, encore une rencontre dingue : ma voisine dans le bus Air France, qui retournait chez elle parce que son vol vers New York était annulé pour cause de tempête de neige sur New York, et reporté à deux jours, s'est avérée être une femme qui avait travaillé dans le jazz et qui connaissait tous mes copains du jazz de la Radio.

Arrivée Bd Carnot, à la sortie du bus, aucun taxi à la station !!! Un froid de canard. Je me suis caillée. Je me disais que si je restais longtemps j'allais attraper une de ces crèves. Malgré toutes mes couches de vêtements ce n'était pas assez. Un taxi est passé, mais il y avait une fille qui avait été plus rapide que moi. J'ai eu ensuite de la chance car un chauffeur qui passait là, le voyant allumé, m'a demandé où j'allais, et il m'a dit qu'il était appelé sur une course, mais que j'étais sur le chemin, donc il me conduirait. Il a été très sympa.

Je l'ai échappé belle, car je viens de lire ceci :

"La neige a fait son retour en France, sur une bonne moitié nord du pays et en Île-de-France où la Direction générale de l'aviation civile avait demandé mercredi aux compagnies aériennes de réduire de 20% leurs vols à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle.
La consigne était valable de 11h00 à 19h00, a précisé la DGAC dans un communiqué."

Je peux dire que j'en ai eu de la chance pendant ce voyage, tout du long, des rencontres superbes. Tout s'est bien déroulé.

Mon appart est nickel. Les échafaudages ne sont plus là. C'est terminé pour moi, mais ils n'ont pas nettoyé le sol du balcon, dégueulasse, et il semble que la responsable syndicale s'en occupe.

Mes deux colis Poste que je m'étais envoyés de Phnom Penh et de Phuket, étaient déposés sur ma table par ma gardienne.

J'ai un peu paniqué en regardant mon modem Internet tout éteint. J'ai rebooté la prise de courant et la prise ADSL. J'ai craint que parce que je ne l'avais pas utilisé pendant aussi longtemps, que cela se soit déconnecté. Mais j'ai quand même eu l'idee d'allumer l ordinateur. Mon Mac, qu'est ce qu'il me semble grand, je ne m'en souvenais pas, à côté du netbook dont j'avais pris l habitude !

Et voila l'Internet s'est connecté sans problème. C'est juste que (je le sais pourtant ! ) que c'est moi qui ai choisi que les voyants ne restent pas allumés, pour ne pas éclairer ma piece comme des réverbères.

Je peste contre une chose : le clavier azerty sur lequel je ne sais plus taper. Mes "a" sont des "q" et mes "." sont des "; " De même mes parenthèses, mes points d'exclamations. Mais ça m'énerve, je dois corriger sans arrêt ma frappe.

Ce qui me fait tout drôle, c'est à quel point c'est calme chez moi.

mardi 9 février 2010

J 134 - Mardi 9 Février 2010 - Bangkok - Avion ce soir.

J'ai rendu ma chambre à 11 hres et mes bagages sont dans le garde-bagages jusqu'à ce soir.

J'ai racheté des adaptateurs de prises de courant. Hier soir, j'ai chargé mon iPod et la fiche de mon adaptateur USB/ipod électricité, achetée hier au Pantp Plazza, est restée coincée dans la prise. Bravo pour la mauvaise qualité des prises thais ! Leurs adaptateurs ont aussi le defaut d'avoir des trous trop grands et ça fait des étincelles !!! L'adaptateur en Malaisie était pareil, des trous trop grands et des étincelles quand on rentrait une prise dans les trous.

Je fais du shopping dans Khao San, mais pas grand chose à acheter. J'ai fini par me trouver un livre de cuisine thai qui me plaisait, en anglais of course ... Et puis un pantalon, des boules de lumières.

Je suis allée en fin d'après midi me faire une manicure / pédicure et un traitement facial du visage... c'est tellement moins cher qu'en France ici, que je veux en profiter. C'était génial, surtout le traitement facial.


J'avais commandé mon taxi pour 20 hres à l'hôtel, 460 bahts. Delphine est venue me retrouver à l'hôtel pour me dire au revoir.


Direction aéroport 

J'avais peur des embouteillages, je suis partie 4 hres en avance. Le taxi a mis 40 mn pour arriver. Jamais été si vite à l'aéroport ! Mon avion (Thai Airlines) est prévu à minuit !

Le check-in a été très rapide. Peut être parce que c'est Thai Airways, il y a une bonne dizaine de guichets, donc ça avance très vite.

Ensuite le passage des passeports, là, ça été très long. 30 mn de queue. Une dizaine de guichets pour les passeports étrangers et seulement deux pour les Thais. Pour vous dire le nombre de touristes qu'il y a dans ce pays !

Ensuite je suis allée vers le VAT Refund, pour me faire rembourser la TVA locale sur mes achats. J'ai eu la déconvenue d' apprendre qu'il fallait que j'achète ma marchandise 60 jours avant de quitter la Thailande, et pas plus. J'étais à deux jours trop tard pour mon netbook. Je n'ai donc pas été remboursée. sur le iPod, seulement 11 dollars. Je dis "dollars", mais ils vous remboursent en bahts ... une fois passée en duty free. Alors deux solutions : soit dépenser les bahts, soit se faire changer les bahts aux banques. Le taux à l'aéroport est de 31 quelque chose, vraiment mauvais, et tous au même taux.

Direction la porte d'embarquement

Je n'ai jamais autant marché pour arriver aux portes d'embarquement, à traverser une mega succession infinie de shoppings de duty free.

Les portes d'embarquement...
 On se croirait dans un embarquement futuriste de vaisseau spatial.








Et là je vois sur le tableau des départs que mon vol est retardé de 35 mn. Mais ce ne sera pas d'avantage.

J'avais une place bien en avant avec un hublot. Mes voisins, un couple de Niçois, qui avaient beaucoup vécu en Afrique, et étaient très agréables, et nous avons beaucoup discuté. J'ai aussi bien dormi avec un somnifère, 7 hres !

lundi 8 février 2010

J 133 - lundi 8 Février 2010 - Bangkok (3) Panthip Plazza et Bangkok by night

Le Panthip Plazza
Mon programme : "Panthip Plazza" pour refaire un tour sur le computing center.


J'y suis allée avec Delphine. J'ai cherché une fois encore la bonne station de bus pendant presque une heure. Avec des gens dans la rue qui ne comprennent rien à l'anglais, avec des gens qui vous disent un numéro de bus, d'autres qui vous disent le contraire ...
En fait il faut prendre le bus n° 60, sur la grande place avant le Palais royal.

Et une fois dedans, ça a été super rapide, 10 mn à cette heure-là.

Je me suis achetée un i Pod nano. Je n'avais pas ça et ça trottinait dans ma tête depuis un moment. J'ai regardé aussi les cameras, mais les prix ne sont pas très differents de ce qu'on trouve en France. Sur le nano j'ai du économiser 20 euros... pas plus.

Mais comme je n'ai pas encore pu mettre i tunes sur mon netbook, par absence de connexion wifi au New Siam, je ne peux pas encore l'utiliser. Je verrai ça chez moi.

Embouteillages

Sur le retour, on a été bloqué dans les embouteillages de Bangkok. On a décidé de s'en retourner vers les 16 hres. Et on n'est monté dans le bus 66 que vers 17hres. Et on a ensuite passé une heure pratiquement sans avancer. On a terminé à pied, avec un Thai qui nous a tracé notre chemin vers Khao San au pas de course, super sympa.

Monuments illuminés

Du coup, j'ai pu voir les monuments illuminés. Je n'étais jamais sortie la nuit, quand j'étais toute seule, je restais diner dans mon quartier de Khao San, sans aller plus loin. Et c'est très beau.












Coiffeur

On est allé directement chez le coiffeur. Coupe pour Delphine qui n'a pas du tout aimé le resultat. Et pour moi, couleur (j'avais ma teinture avec moi) + coupe. Le tout pour 650 bahts. 11/12 euros. La coupe ça coûte 150 bahts si sur cheveux secs et pas de champoing, et 200 pour avec champoing.

Soirée

Le soir, on est allé dîner au Four Sons dans la Rambuttri. J'ai pris des crevettes au curry et riz et légumes, excellent !



dimanche 7 février 2010

J 132 - Dimanche 7 Février 2010 - Bangkok (2) Le Musée National

J'ai bien sur decidé de rester dans ma chambre chère du New Siam 2 pour les trois nuits, à 840 bahts. J'y suis dans un grand confort, ça c'est sûr, et c'est la fin de mon voyage, je ne compte plus mes sous.




J'ai fait la grasse matinée, à traîner, et j'ai pris un petit dej à l'hôtel, banana pancake et café. J'adore. Il n'y a que le service qui est hyper lent. Il y a beaucoup, beaucoup de monde au New Siam, et à Khao San en general en ce moment. C'est tres usant. Il faut y rester pour y dormir, c'est pratique, confortable, et sortir de ce quartier toute la journée !

Le Musée National

Mon programme était de visiter le Musée National, chose que je n'ai jamais encore fait. Et comme il ferme les lundis et mardi, c'était maintenant ou jamais.



Je ne suis pas pourquoi le prix d'entrée du musée indiqué sur le Petit Futé de 2009, (qui a eu en général des prix indiqués plutot exacts) est de 40 bahts, et en fait ça coûte 200 bahts. Cela fait une sacrée augmentation. Mais ça c'est pour vous expliquer à quel point les prix ont énormément augmenté en Thailande, considérablement. Vérifié sur plein de choses au cours de ce voyage. Ce n'est plus aussi bon marché qu'autrefois l'Asie, je vous assure.

Le Musée... assez deçue. Il n'est pas très bien "comprehensible". Il faut dire aussi que j'en ai marre des Buddhas, des époques telle ou telle, des Rama 1,2,3,4,5,6 ... quand je regardais les images de Ayuttaya et de Sukkhotai où je suis allée en Octobre, je ne me souvenais plus de rien. Déjà !!! D'où l'intérêt d'avoir pris plein de photos et de notes. Ça s'efface tellement vite dans la mémoire. J'ai vu tellement de choses, ma tête est pleine.

Le soir, j'ai decidé d aller dîner en dehors du quadrilatère trop bruyant, et j'ai trouvé un petit restau familial sympa (et bon) sur la Phra Athit Road, "Just for two" un nom comme ça. Il n'y a que deux tables dehors. Les deux étaient occupées. Mais la fille qui occupait l'une était en train de payer. J'ai donc demandé si je pouvais prendre sa table. C'est là qu'elle m'a dit qu'elle parlait très peu l'anglais et que j'ai su qu'elle était française. Ici on aborde automatiquement tout le monde en anglais c'est sur, c'est la langue universelle de l'Asie. C'est comme cela que je me suis faite une copine pour ce court séjour final à Bangkok.

Delphine est venue à Bangkok pour suivre les stages de massages thai au Wat Po. Elle a déjà effectué une semaine, a beaucoup apprecié, et elle va continuer par 10 jours de "massage médicalisé". Je crois que l'école du Wat Po est très prisée. J'en avais entendu parler par les forums déjà.

Donc on s'est donné des rendez-vous par la suite pour se retrouver (vive les téléphones avec carte Sim thai, pratique !). Du coup, cette fois-ci à Bangkok, je n'ai pas eu beaucoup de temps toute seule.

Et voila mon voyage à moi, il se termine




Celui de Delphine commence pour plusieurs mois. J'ai voyagé en fait à une période où les Francais ne voyageaient pas. Et j'ai été toute seule. Trop tôt, Mais maintenant c'est archi bourré de monde à Bangkok (invivable) et il y a aussi beaucoup de Français et beaucoup d'Américains, et autres...

samedi 6 février 2010

J 131 - Samedi 6 Février 2010 - de Kuala Lumpur à Bangkok (1)

ATTENTION JE N'AURAI PLUS DE WIFI DANS LA CHAMBRE DE MON HOTEL
A BANGKOK. DONC MESSAGES PLUS LEGERS, ET PLUS DE CHAT.

Je suis enfin arrivée à Bangkok, mais je n'ai eu que des merdes depuis le matin. Hier on m'a donné de mauvaises informations sur les bus vers l'aéroport. On m'avait dit qu'il y en avait un à 11h et un à 11h30 et que ça mettait 1 hre. Arrivée à la bus station à 10h45, j'ai su que le bus partait à 11h30 et quàil mettait 1 h20. J'ai commencé à angoisser. Le bus est arrivé à 11h50, il avait été pris dans les embouteillages d )e la ville. On a mis 1 hre 15, heureusement et je suis arrivée à temps au check in. Mais j'ai eu beaucoup d'angoisse, et pas seulement moi, j'étais avec des Chinois qui étaient aussi dans la galère.

Mon bagage faisait 24 kgs. Heureusement il me l'a accepté sans surcharge. C'est pas Air Asia ! et j'ai présenté out de suite ma carte Flying blue. Malaysia fait partie du réseau Flying Blue. Bonne chose pour moi.

VIDÉO

video

Envol de Malaisie

Après, le vol s'est bien passé. J'ai même eu du vin ! du Merlot qu'ils disaient être du vin français... tu parles. Et du chicken satay, et des rochers pralinés.... J'étais assise aux côtés d'un médecin Indonésien, de Java qui faisait un tour organisé par son hôpital de... 3 jours... et d'un cameraman Malaysien qui venait couvrir une rencontre de golf. Des personnes sympas.

Bangkok

A Bangkok, j'ai décidé de prendre le bus de l'aéroport et tout s'est bien passé.




J'ai fait connaissance dans le bus de trois garçons qui eux, arrivaient, et qui allaient aussi à Khao San. Ils étaient d'Antibes !!!

Je suis arrivée à 18 hres à peu près, disons 18h30, au New Siam 2.

A l'hôtel

Mais là... problème. Evidemment ils n'ont pas trouvé ma réservation. Ensuite ils l'ont trouvée. Mais ils avaient inscrit "noon" comme heure d'arrivée. Et ils n'ont pas gardé la chambre réservée. J'ai gueulé, mais j'ai gueulé !!

J'avais toutes les confirmations mais pas imprimées, elles étaient sur ma clé USB. Ils n'ont pas voulu m'aider à regarder le ficher sur leur ordi. Ils ont fini par me dire qu'ils pouvaient me proposer une chambre mais avec air clim, donc plus chère, à 840 bahts au lieu de 720. J'ai évidemment accepté.

Mais je ne vous dis pas que je vais gueuler demain. Je suis allée à l'instant imprimer leurs mails dans un internet café. Ils m'ont proposé de me changer demain vers une chambre avec fan, comme j'avais demandé. Mais sûr que je ne vais pas changer, je suis installée maintenant, et je suis très fatiguée.






Mais le New Siam 2 je ne vais plus retourner, et je vais divulguer leur méthode sur l'Internet. Et demain je règle mes comptes avec la manager.

Dîner au British Café

Le soir j'ai été en contact avec Fred, que j'ai connu par Voyage Forum depuis le mois de septembre. Il a démarré son voyage seulement en décembre, donc nous étions en décalage. Et quand j'étais déjà arrivée à Krabi et que je me dirigeais vers les Sud, lui, se dirigeait vers le Nord.

Et voilà que le hasard a fait qu'on s'est croisé au milieu de tout ce périple... à Bangkok, ces jours ci. Nous avons dîné ensemble au British Café sur la placette du Rambuttri Inn.

vendredi 5 février 2010

J 130 - Vendredi 5 Fevrier 2010 - Kuala Lumpur (3) - Petronas Twin Towers

Bon, je n'y suis pas montée ! Billets tous vendus, ou plutôt pas vendus puisque c'est gratuit. Mais je le savais.

Je me décide à prendre le métro

Ce matin j'ai donc pris (avec courage) la décision de prendre les transports de KL, cad le métro... enfin... le KKKK quelque chose, le train ! Mais qu'est ce qu'ils m'énervent avec ces abréviations. Je viens d'apprendre que, attention... l'aéroport de Air Asia se nomme le LCCT et que l'aéroport de Malaysia Airlines se nomme le KLIA. Et qu'il ne faut pas se tromper de bus !

Je continue mon histoire. A pied de l'hôtel jusqu'à la station de train la plus proche Masjid Jamek.

Le mieux c'est de passer par le parking souterrain de la Maybank qui se trouve à gauche à la sortie de mon hôtel, ça raccourcit, tout le monde fait ça. Je commence à être au courant...



Au passage, j'essaye quand même d'aller voir si la mosquée est ouverte, puisqu'hier soir c'était trop tard. Il est midi, normalement elle ferme à midi et demie. Mais !!! aujourd'hui c'est vendredi, jour de prière, et donc c'est fermé. Ils ne me reverront plus ! Le gars à l'entrée, très gentil, m'a reconnue d'ailleurs, il m a dit, désolé.... que ce n'était pas ouvert, parce que, tu comprends ... aujourd'hui c'est vendredi ...

Donc je cherche l'entrée de la station de train. Il y en a sur les deux côtés de la rue. Evidemment je ne suis pas là où il faut. Heureusement, une dame sympa, parle bien anglais et me conduit vers l'escalator, de l'autre cote de la rue. Ça vous parait simple, mais qu'est ce que je perds comme temps à chercher.

J'achète mon ticket au guichet, c'est plus facile pour une première. Mais au retour je le prendrai à la machine, qui accepte les billets et qui rend la monnaie. Je dois prendre la ligne E, qui va jusqu'à "Terminal Putra". Et j'ai trois stations jusqu'à "KKLC", direct ! C'est assez simple en fait. Le train, c'est comme notre métro automatique, ligne 12, le Météor à Paris, les portes protègent le quai et ne s'ouvrent automatiquement que quand le train est en station.

Voilà quelques images



Quand on prend l'escalator de sortie du train, on débarque dans ça.



Il faut arriver à en sortir !!!! J'apprends que je dois prendre l'escalator qui monte d'un étage pour me retrouver au niveau de la rue.

Et là, je lève les yeux, les voilà, je suis au pied des jumelles.


Il n'y a qu'à lever le nez et les yeux. C'est ..... imposant !!!!






LES CLIPS VIDEOS

video video

video

LE FILM


A l'intérieur, le hall d'entrée, c'est comme ça :

Image d'Internet

Je ne verrai rien de plus. On ne peut pas y entrer si on n'a pas le billet pour aller sur le "pont". 
Dehors on a la vue sur la Menara KL Tower, où je suis montée le premier jour.





J'ai cherché le bureau d'information touristes dans ces immenses halls. On ne m'a indiqué que le "concierge"... destiné à créer pour les touristes des cartes qui  leur donnent une réduction de 10 % sur leurs achats dans ce centre commercial ! Une fille a bien voulu s'intéresser à moi et répondre à mes questions. C'était la manager. Mais elle n'était pas du tout destinée à ça. J'ai expliqué à quel point il manquait de bureaux d'information pour les touristes dans cette ville, qu'on était sans infos, et aussi sans cartes. A ce moment se trouvait près de moi un couple, qui aquiestait à mes propos. Je me suis vite rendue compte qu'ils étaient Français. On a sympathisé, étant dans la même galère depuis qu'on était arrivés à KL (eux, depuis la veille au soir ;  ils avaient mis 3 hres en taxi pour arriver de l'aéroport à la ville hier soir !)  Et il s est avéré qu ils étaient d Antibes/Juan les pins. On a donc sympathisé encore plus et échangé nos contacts.

Je suis restée à discuter avec eux un bon moment, et à 14 hres la pluie a commencé à tomber. J'avais l'intention de prendre un bus comme on m'avait expliqué, de là jusqu'au quartier de Bintang, afin de voir le centre électronique, les trucs pour ordis ... Mais, vu le temps, j'ai abandonné mon plan. Je savais que j'aurais à marcher dans la rue pas mal entre les arrêts des transports et le shopping. La circulation avec la pluie commençait à devenir problématique. J'ai décidé de retourner vers mon hôtel par le même chemin que j'avais pris, le train.

Mais comme il était tôt, j'ai traîné dans le shopping des Petronas. Ça m'a fatiguée à mort. Pour juste constater que les prix étaient très chers, les mêmes qu'en France, je veux dire. J'ai mangé des trucs dégueulasses,  comme eux ils font. C'est plein de boutiques de pâtisseries, des pâtisseries dégueus je veux dire, sucrées et salées.



L'ascenseur


Ça ce sont les pâtisseries à la crème que je ne mange pas...

J'ai repris mon train, et acheté mon billet à la machine avec l'aide d'un Malaysien, car la machine ne marchait pas, cad qu'elle refusait mes billets de 1 Ringgit, j'avais beau en essayer plein.

Il n'y a que trois stations, c'est très rapide. Quand je suis sortie dans la rue, (car je suis restée enfermée à l'air conditionne du shopping une bonne partie de l'après midi), j'ai constaté qu'il avait bien plu, et je crois que cela n'a pas cessé cet après midi. C'est sûr que cela ne m'a pas encouragée à avoir un séjour agréable à KL. Heureusement, la visite aux Batu Caves a été superbe, avec un très beau temps, et rien que pour cela je ne regrette pas de m'être arrêtée à KL.

Voilà un aperçu des rues de mon quartier, à Pudu Lama


VIDÉO

De ma fenêtre, plutôt vers 18hres ...

video

Dîner indien

Je suis allée dîner dans le même restau indien, Sri Ganesa qu'hier, par manque d'autres possibilités.
C'était bon, alors... J'ai pris ce soir un riz Biryani avec une tranche de poisson (bof, le poisson pas terrible) et un roti canai.



En sortant, j'ai été accaparée par les vendeurs de bijoux, gentils. Il y avait le père, sa femme assise par terre au coin du restaurant, et la fille. Ils m'ont fait le coup de la famille restée à Trichy...


VIDÉO

Mon séjour à Kuala Lumpur