Présentation du blog

Mes carnets de voyages en Asie du Sud-Est
Ce blog est consacré à mes voyages en Asie du sud-est. Ce n'est que mon journal de bord. S'il comporte de nombreuses infos utiles, je ne prétends pas donner des conseils aux voyageurs. Il existe une fonction de recherche dans la colonne de droite qui vous permet de trouver des thématiques, ainsi qu'une fonction de traduction. Mes blogs ne sont que des récits, j'y relate mes aventures, mes impressions, mes rencontres.

Cela me fait tellement plaisir quand je voyage de recevoir des nouvelles ou un petit mot gentil. Et même après mes voyages, car ce blog représente beaucoup de travail. C'est le moyen le plus facile pour moi pour communiquer avec vous. Il vous suffit de poster des commentaires. Et si vous voyagez dans les parages faites-le moi savoir, via le blog.


Nouveau Voyage en Asie du Sud-Est

Avec une arrivée à Bangkok, un passage en Malaisie, et un retour en Thaïlande.
Voir plus bas sur cette page le carnet de route jour après jour.

Au fil de mes voyages en Asie

Articles les plus consultés

dimanche 31 janvier 2010

J 125 - Dimanche 31 janvier 2010 - Malacca (4) - Satdhuis Museum - Chiti Museum

Au programme de la journée : Visite des musées, car demain, monday et tuesday, il y en a pas mal qui sont fermés.

J'ai couru ce matin, car je voulais, après deux jours d'échecs a démarrer tôt, être au Satdhuis Museum, le plus important à 10h 30, pour suivre la visite guidée gratuite qui n'existe que le samedi et le dimanche à 10h30 et à 12h30.

Satdhuis Museum



Je suis arrivée juste à temps. J'étais la seule,
Puis un Australien s'est joint, puis une Hollandaise. Le billet est de 5 RM et il inclut la visite guidée, si l'on veut, et 5 musées au total.

La visite du Stadhuis est la plus importante car elle retrace toute l'histoire des colonisations successives, et des différentes périodes de l'Histoire de la Malaisie.




La visite guidée dure 1 hre, elle ne
couvre que le rez de chaussée du musée.
Après on continue seule.
Le guide est excellent.


Après j'ai continué, et j'ai visité un max. 

Le musée de la Littérature .. 
Le musée des Institutions... 
.... de l'Education... 
Plein de trucs pas trop passionnants.


J'ai passé 3 hres dans les musées ce matin.

Je n'avais plus d'espace sur ma carte SD photo, j'ai donc voulu retourner à la GH, pour décharger sur mon disque dur et effacer une partie des photos. Sur le chemin j'ai déjeuné d'un fried rice et omelette et un jus de citron pour qq 6 RM.

Puis retour à la Guest house, en milieu d'après midi, et je suis repartie. Direction la China Town et la Baba Nyona House.

Baba Nyona House

Mais là l'accueil a été déplaisant. L'entrée est à 8 RM. Il y a un tour guide optionnel inclus, mais le tour venait de commencer et je devais attendre 20 minutes le suivant. Je voulais aller au Chiti Museum, dans le quartier indien, qui est assez excentré. En plus les musées ferment à 17h30 et celui-là, le Chitty il ferme à 17hres. Quant à la Baba Nyona House elle ferme à 16h30. C'est très tôt tout ça quand on pense que le jour se termine à 19h30.




J'ai donc pris le chemin du quartier indien, ma carte à la main. J'ai demandé plusieurs fois dans la rue. Pas de touristes par là. Mais j'y suis arrivée. Les gens étaient très aimables et aidants.

Chiti Museum





Très bien accueillie. Seule. J'ai pu discuter avec la femme à l'entrée. Et j'ai visité. 2 RM. Sympa à voir. Encore une communauté importante de Malacca avec son histoire.



LE FILM


Le retour a été facile. Une fois qu'on a fait le chemin, c'est facile. J'ai traversé le quartier chinois qui est déjà en train de préparer son Nouvel an, le 13 ou 14 de février... 




  

Ensuite, j'ai voulu faire la croisière sur la rivière, mais elle ne partait qu'à 18 hres, et je sais qu'à 17h30 déjà la lumière descendait... trop tard pour les photos 18 hres. Je reporte donc au lendemain...

Dîner... japonais

Sur le chemin de retour, je me suis arrêtée pour dîner, car en ce moment, après de pareilles journées, je n'ai pas le courage de re-sortir pour dîner. Je dîne donc avant de rentrer. Je suis passée au Mall, car c'est là que se trouve une grande variété de restaus, et je voulais en même temps remonter au Carrefour, au  3ème étage. J'ai élu un restau japonais, pour changer.





Un shushami. du saumon, une salade, une soupe, des beans, du riz. Très bien pour qq 17 Rm avec de l'eau.
Soirée

Retour à la GH et papotage avec les autres. Je me suis couchée à minuit et demi, et certains, je l'ai su le matin, sont restés à papoter jusqu'à presque 3 hres... je ne dormais pas...




samedi 30 janvier 2010

J 124 - Samedi 30 janvier 2010 - Malacca (3) Portuguese Square, puis quelques musées

Aujourd'hui je suis allée à Portuguese Square, un peu en dehors du centre ville.



C'est le quartier où se sont installés les descendants des Portugais arrivés en Malaisie il y a bien longtemps.



J'ai pris le bus n°17, au centre ville, et en 10 mn il m'a conduit jusque là. Il m'a déposé sur le grande route, au coin de la route qui conduit en quelques minutes à pied, vers l'entrée du quartier portugais. Vide à cette heure. On m'avait dit d'y aller en soirée, spécialement le samedi soir, parce que les restaurants seraient tous ouverts. Mais impossible pour moi d'y aller la nuit, c'est trop loin, sans voiture.

J'arrive sur une place déserte. Un restaurant est en train d'installer les tables et les chaises.


Je vois écrit '"Museum", mais je cherche l'entrée.



Un homme est assis à une table, entouré de jeunes filles voilées. Il me voit et me dit que je peux entrer et visiter le musée.

Je lui parle alors en Portugais. Et il me répond de même.


Il m'explique qu'il parle le Portugais ancien, (bizarre, mais je le comprends parfaitement, bien mieux que les Portugais du Portugal actuel). On discute un bon moment, mais les jeunes filles, elles, ne comprennent pas le portugais. Il m'explique que ce sont des étudiantes qui doivent écrire un sujet sur les différentes migrations en Malaisie, et que c'est lui qui a été charge de leur expliquer l'Histoire des Portugais en Malaisie.


Le musée est très intéressant, de vieilles photos, 
des panneaux didactiques, des objets.




Quand j'en ressors je suis attirée par de la musique... portugaise dans le restaurant voisin. Je pointe mon nez. Et je vois une équipe de télévision affairée à tourner des séquences autour d'un vieux monsieur qui joue de la guitare et chante, et un jeune qui l'accompagne, mais qui semble être l'animateur, l'interviewer.



Je reste collée à la porte à tourner quelques clips vidéos en zoomant un max.

Et, quelqu'un me fait signe d'entrer. Je m'assois et je continue à filmer.

Quand je vois qu'ils ont terminé, je vais saluer le vieux monsieur, en portugais, et il me répond de même. Je lui demande qui il est. C'est un artiste Malaysien qui perpétue la musique portugaise. J'ai su par la suite qu'il s'appelle Papa Joe et qu'il est très connu ici. L'équipe de tournage vient de Singapour. Ils tournent un sujet sur les différentes traditions de la Malaisie, là encore.



Je vais ensuite déjeuner, dans le seul restau ouvert. Là encore je parle en Portugais avec le patron, âgé. En posant mes questions, j'ai bien compris que seule les hommes de la soixantaine parlaient encore le portugais. Mais il me dit qu'à la maison, il parle le portugais, et donc ses enfants aussi.

Le restau n'est pas donné. Mais je fais ce sacrifice... aujourd'hui je me sens tellement dans mon élément.

J'ai pris des prawns, à l'ail, excellentes et du riz, et un jus de lime. Parce que la bière à 15 RM.... non. J'en ai eu pour 23 RM au total.

VIDÉO

 LE FILM SUR MA VISITE A PORTUGUESE SQUARE 


Je suis repartie vers les 14 hres, à la recherche de mon bus... facile d'y aller au quartier portugais, mais pour s'en retourner... C'est pour cela que je ne reste pas tard. J'ai commencé par marcher à pied au début, car je voulais visiter le fort St Jean qui n'est pas loin, mais je ne l'ai pas trouvé. Apres avoir marché, je suis tombée sur une Malaysienne qui rentrait aussi vers le centre ville, et elle m'a indiqué où était l'arrêt du bus. J'ai compris que le fort St Jean était bien là, mais en haut sur la colline, que j'aurais du escalader des marches, et là vraiment, avec la chaleur de cette heure de l'après midi, je n'ai pas eu le courage.

Le bus n°17 est arrivé relativement vite et pour 1 RM de nouveau.

Le shopping

Je me suis arrêtée en face du Shopping. Mais j'ai demandé de l'aide, parce que j'étais de l'autre côté, et l'entrée dérobée du shopping, elle n'est pas facile à trouver, même impossible sans l'aide des jeunes Malaysiennes.

J'ai traversé le shopping, un monde fou. J'avais appris aussi, que ce week-end est très spécial... 4 jours de "Bank Holiday" accordé par l'Etat à cause du... Festival indien. C'est ça la Malaisie, le mélange !!!


Dans le shopping je me suis arrêtée dans un stand de robes longues, de foulards pour Malaysiennes, musulmanes. Je me suis achetée trois foulards, et un foulard "musulman", un souvenir quand même, que je ne porterai sûrement jamais sauf pour montrer aux copains et copines.

J'ai eu aussi du mal à trouver la sortie. Le shopping est immense et traverse toutes les directions.

Retour à la guest, il est 16 hres, pour décharger mes photos sur l'ordi car ma carte SD est terminée, et j'ai besoin d'espace pour continuer. Ensuite, direction le départ des croisières sur la rivière. Oh là là, que de monde, des familles, des gosses... J'abandonne. Les bateaux sont à la queue le leu pour partir... ce sera pour un autre jour !

Il est 16h30. Je décide de faire un musée, celui du Sultan, par exemple.

Le Sultan Museum

Le "Sultanat Melaka Palace" est une réplique du Palais du Sultan de Melaka tel qu'il a existé pendant la période du sultanat. Son objectif est de préserver pour la postérité la période du sultanat de Malacca qui fait partie intégrante du patrimoine malais.

La réplique du palais a été construite en 1984 à partir d'informations et de documents historiques faisant référence à la construction et l'architecture des palais à l'époque du sultan Mansur Syah, qui régna de 1456 à 1477.

Il est devenu musée culturel, officiellement ouvert par le Premier Ministre de Malaisie, le 17 Juillet 1986.

On y visite différentes salles de cérémonie et privée telles que le Seri Balairong (la salle principale, Salle du Trône) et la chambre royale.

Le palais présente également des expositions sur les coutumes et traditions des différentes maisons royales qui ont régné à Malacca.

Le bâtiment est en bois dur tandis que le toit est fait de "belian", en bois. Une caractéristique intéressante de l'édifice est qu'aucun clou n'a été utilisé dans la construction de l'édifice, mais seulement des chevilles de bois.



Il ferme à 17h30 comme la majorité des musées. A la caisse je tombe sur un groupe de jeunes... venant du Portugal ! Et me revoilà à parler portugais... 
Je visite le musée. Plein d'enfants qui courent dans les couloirs. Beaucoup de mannequins habillés en costumes traditionnels, des photos...


La maison qui abrite le musée est une reconstitution d'une demeure traditionnelle en bois, très belle, dans un magnifique jardin.


Je fais connaissance avec deux Malaysiennes venues en bus de Kedah, un état du nord de la Malaisie. Elles sont professeurs, et on sympathise, Elle me demandent si j'ai Facebook (très à la mode ici). On prend des photos de nous.  





Ensuite je décide d'aller au Maritime Muséum. On y voit une réplique d'un navire, le "Flora de Lamar", navire portugais qui sombra sur les côtes de Malacca alors qu'il était sur la route de retour vers le Portugal. On y voit également des peintures qui expliquent combien le détroit de Malacca était un point stratégique pour le commerce à la fois occidental et oriental, et pourquoi les navires y faisaient halte dans l'attente des vents de mousson. Il y a aussi une collection de maquettes de bateaux.

Le Maritime Museum

Le "Sultanat Melaka Palace" est une réplique du Palais du Sultan de Melaka tel qu'il a existé pendant la période du sultanat. Son objectif est de préserver le style architectural des palais de l'époque du Sultanat et les différentes salles de cérémonie et privés du palais, tels que les Seri Balairong (la salle principale, Salle du Trône) et la chambre royale.

Le palais présente également des expositions sur les coutumes et traditions des différentes maisons royales qui ont régné à Malacca.

Afin de préserver pour la postérité la période du sultanat de Malacca qui fait partie intégrante du patrimoine malais.

La réplique du palais a été construite en 1984 à partir d'informations et de documents historiques faisant référence à la construction et l'architecture des palais à l'époque du sultan Mansur Syah, qui régna de 1456 à 1477.

Il est devenu musée culturel, officiellement ouvert par le Premier Ministre de Malaisie, le 17 Juillet 1986.

Le bâtiment est en bois dur tandis que le toit est fait de "belian", en bois. Une caractéristique intéressante de l'édifice est qu'aucun clou n'a été utilisé dans la construction de l'édifice, mais seulement des chevilles de bois.




Mais là encore c'est le terrain de jeu des enfants. Très fatigant, beaucoup de bruit.

Il y a trois musées que l'on peut visiter avec le même ticket.

Le premier c'est l'énorme bateau, réplique grandeur réelle. A l'intérieur, pareil, des mannequins, des photos, des panneaux didactiques.

VIDÉO


Je vais ensuite aux deux autres musées... 
bof, pas très intéressant, des photos de la Navy... des photos de poissons ..

Retour dans la ville toujours envahie de monde, des tonnes de grands cars verts de touristes. Les bâtiments rouges prennent une belle couleur au coucher du soleil.

Dîner

J'ai faim. Je vais dans une pizzeria !!!!

Je me fais ma première pizza de la Malaisie. Pas mauvaise, thon ananas, un peu sucrée, mais la pâte Ok. "Pizza professionnelle américaine"! Mais cher, 27 RM avec une citronnade glacée.

Bon, j'ai commandé la pizza médium parce que j'avais très faim, mais... je ne suis pas arrivée au bout.


Soirée sympa

Retour à la guest. Soirée en compagnie des deux nouveaux arrivants, un Australien, Sydney, qui parcourt l'Asie, de l'Inde du sud à...  en bicyclette. Et un jeune Finlandais, Malow.

Je profite d'être à deux jours de la fin de mon Norton anti-virus d'essai gratuit pour désinstaller Norton et installer Avast (j'avais déjà téléchargé l'installer sur mon ordi). Ça semble avoir très bien réussi. J'espère maintenant que Avast va bien protéger mon ordi.

vendredi 29 janvier 2010

J 123 - Vendredi 29 janvier 2010 - Malacca (2)

Je cite Vanessa :
"Pour "Emily", ils SONT ADORABLES, le jardin est sublime avec une petite cascade on se sent comme à la maison"
.............. C'EST  EXACT.

VIDÉO



J'avais le choix entre la chambre qui donne sur la petite cascade et l'autre (il n y a que deux chalets) et j ai choisi l'autre, parce que la petite cascade fait tant de bruit (d'eau) que j'aurais du dormir avec des boules Quies. C'est comme quand je dors près de la mer, avec le roulis des vagues. En fait, la cascade, ils l'ont créée pour isoler le jardin, et la maison, du bruit de la rue, car cette rue, oui, qu'est ce qu elle est bruyante. Mais dès que l'on franchit la première porte d'entrée de Emily's, on n'entend plus rien, sauf le bruit de la cascade, et des oiseaux.

A propos, Emily, ce n'est ni le nom
d'une bien-aimée passée, ni celui 
d'une maman.
Ni celui de la mascotte, le petit lapin 
qui s'appelle Playboy .....
Mais "Emily" c'est simplement un nom de baptême donné à la maison par les deux frères, parce que c'est un nom joli et facile à s'en souvenir, m'ont-ils dit.

Hier soir, avant de m'endormir j'ai éteint le ventilateur car je commençais à sortir la fraîcheur, et j'ai dormi sans, et même sur le matin, j'ai attrapé ma chemise  de nuit la plus chaude, et le dessus de lit du lit, qui sert de drap et de couverture à la fois. Il est trop chaud pour un drap, et je me sers de mon sac à viande en soie comme drap de dessus.

J'ai super bien dormi, dans un grand silence. J'étais réveillée à 7 hres mais je n'ai montré mon nez que à près de 8hres 30. Jay venait juste de se réveiller, lui. Il avait, me semble-t-il, dormi sur l'estrade du salon. Sans doute y fait-il plus frais.

J'ai commencé à préparer mon petit déjeuner. Leur café m'a surprise,je croyais que c'était du Nescafé, et, c'est du vrai café en poudre !

J'avais mélangé avec de l'eau, il n'y a pas de cafetière, et ... je n'aime pas du tout.

Myriam, la retraitée anglaise de 73 ans, est arrivée. La jeune anglaise, elle, dormait encore. Je me suis fait trois toasts,  du pain aux céréales en tranches, sympa, et j'ai mis dessus ce qu'il appelle du beurre de coco. Pas mal, mais très sucré. Autrement il y a de la confiture.

J'ai, comme tous les matins, eu du mal à décoller, mais je voulais visiter Malacca, et à 10 hres je suis partie. Je marche droit devant moi, l'hôtel Equatorial, cet immense haut building très repérable, qui est juste avant la guest house, puis je traverse le parking.

L'hôtel Equatorial
Carrefour, et le Centre Commercial
se trouvent sur ma gauche
A Famosa

J'avance droit devant moi, et tout d'un coup, très vite, je fais face à la Porte de Santiago, surnommée "A Famosa".
Ça veut dire la "Célèbre", en Portugais. N'oublions pas que Malacca a été façonnée par les Portugais.



Devant, une lignée de trickshaws décorés de fleurs


Et qu'est ce que j'entends... de la musique portugaise. Je le leur dis, et ils me disent que non, que c'est de la très vieille musique Malaise. Mais pour moi c'est très très mélangé avec la musique portugaise, des accords de guitare que je reconnais bien.
VIDÉO


La porte est très belle, très usée, mais très belle.
Il ne reste plus que cela de la présence des Portugais.


En haut, un bastion. Je vois des touristes asiatiques, déjà, en train de redescendre de la colline. Les touristes asiatiques, ça a été la plaie toute la journée. Ils sont énormément nombreux, et évidemment, chacun se fait prendre en photo devant les monuments.


Une fois qu'ils sont descendus, je grimpe donc.
Un enclos, des tombes le long des murs, mais pas portugaises, des tombes hollandaises.

L'église, a été construite par le Portugais Duarte Coelho, un capitaine portugais catholique, en 1521. Mais elle a été par la suite renommée St Paul Church par les Hollandais. Il faut dire que les Hollandais ils ont énormément laissé leur empreinte ici à Malacca, comme d'ailleurs à George Town. Mais quand même d'avantage à Malacca.


Il y a dans l'église la tombe de St François Xavier, car il a été enterré là en 1553. Seulement, c'est aujourd'hui un trou, dans lequel les gens jettent des pièces de monnaie, car son corps a été embarqué vers l'Inde, à destination de Goa, où il repose. 


VIDÉO



La place de la Tour de l'horloge
Le Stadthuys et Christ Church

Je suis ensuite tombée sur la Place principale, c'est à dire, bien sûr, la Place de la Tour de l'horloge.



Sur la place également, le Stadthuys, l'Hôtel de ville. (Encore un nom hollandais)


Et dans le fond, la Christ Church.
Construite par les Hollandais, mais transformée en église anglicane par les Anglais.


Tous ces bâtiments sont rouge.
Le rouge c'est la couleur des maisons, des édifices...
sauf ceux qui étaient portugais, ou catholiques...


VIDÉO


Je me suis rendue ensuite à l'office du tourisme, mais il était "closed" de 12h à 15 hres ! pour cause de Vendredi. (Vendredi, jour de repos chez les musulmans...)

Quartiers chinois, indien, musulman 

Je me suis ensuite enfoncée, par les rues, et je suis tombée sur un pont, j'ai traversé la rivière. Je me suis retrouvée en plein quartier Chinois. 
Foison de temples chinois et d'épiceries chinoises.
Mais ici, se succèdent temples chinois, indiens et mosquées. 




VIDÉO



J'avais faim, j'ai atterri chez un Indien, riz et crevettes, mais les crevettes, la sauce, ouhaooo, spicy !!!!
Mais aussi un temple indien... fermé...
Le Sri Poyyatha Vinayagar Moorthi Temple

Un temple de 1781


La mosquée Kampung Ling 
Une mosquée très importante, la Kampung Ling Mosque. L'une des plus anciennes, son style d'architecture vient de Sumatra. Son toit est en forme de pyramide et son minaret ressemble à une pagode.


Cheng Hoon Teng Temple
Je tombe sur un temple chinois important (et ça se voit au nombre de groupes d'asiatiques accompagnés de leurs guides) c'est le Cheng Hoon Teng Temple. Il date de 1646. C est le plus vieux temple chinois de Malaisie. Le hall principal est dédié aux divinités taoïstes.



J'ai continué dans le quartier chinois, qui devient par la suite le quartiers des boutiques, un peu pour touristes. Mais j'ai surtout cherché une autre mosquée, qui s'appelle la Kampung Hulu Mosq.

La mosquée Kampung Hulu

Elle date de 1728, et c'est aussi l'une des plus anciennes mosquées de Malaisie.


Pour raccourcir mon chemin de retour, j'ai pris le premier pont sur lequel je suis tombée et je suis repassée de l'autre cote de la rivière. J'ai suivi la rivière. Il y a un chemin de promenade le long de la rivière, et trois ponts dans le centre de la ville, et les bateaux de promenade qui passent.




Et au bout du quai je suis tombée sur l'église Saint François Xavier, inscrite comme St Francis Xavier... Mais rebaptisée St Peter's Church.
St Peter's Church

L'Eglise Saint François Xavier appelée aussi St Peter's Church.


Construite en 1710 pendant l'occupation Hollandaise. C'est l'église catholique romaine la plus ancienne de Malaisie. L'une de ses cloches a été fondue à Goa, en Inde.

Je suis entrée, il y avait un groupe de personnes qui priaient, mais il m'a semblé que l'incantation était donnée par un enregistrement, bizarre.

Voilà, épuisée... Il a fait très beau toute la journée, pas de pluie du tout, même en soirée. J'ai vraiment eu de la chance.
Courses chez Carrefour

Ensuite je suis passée à Carrefour ! Oui notre Carrefour Français...
Une petite pensée pour Vanessa qui adore Carrefour....



J'y ai trouvé de l'eau minérale moins chère que dans la rue, mais que de mal pour trouver la bière ! Les gars dans le supermarché, ils ne comprenaient même pas le mot "beer". J'ai fini par trouver. J'ai pris la Tiger, la moins chère, à 5,5 RM. Et il y en avait des marques, mais que des imports, de France ou d'Angleterre. Et chères bien sûr. J'ai aussi, avec du mal, trouvé un fruit cake, le même que j'avais acheté à Ipoh. Je vais ainsi compléter un peu mon petit dej, puisque l'on peut apporter de la nourriture, et la laisser dans le frigo commun à la guest house. J'ai aussi acheté du... Nescafé... parce que leur café...

Et puis une folie... de la "Vache qui rit", en portions triangulaires comme en France, elle coûte plus de 8 RM ! Une envie terrible.

Ce soir ça, avec une bière, ben.... mummmm... je vais me régaler...

Dîner

Je suis allée dîner dans la rue de ma guest, dans un restau local, où il y avait beaucoup de monde, que des Chinois, et j'ai pris une sweet and sour chicken avec du riz (il y avait longtemps), très bon, 5,5 RM.