Présentation du blog

Mes carnets de voyages en Asie du Sud-Est
Ce blog est consacré à mes voyages en Asie du sud-est. Ce n'est que mon journal de bord. S'il comporte de nombreuses infos utiles, je ne prétends pas donner des conseils aux voyageurs. Il existe une fonction de recherche dans la colonne de droite qui vous permet de trouver des thématiques, ainsi qu'une fonction de traduction. Mes blogs ne sont que des récits, j'y relate mes aventures, mes impressions, mes rencontres.

Cela me fait tellement plaisir quand je voyage de recevoir des nouvelles ou un petit mot gentil. Et même après mes voyages, car ce blog représente beaucoup de travail. C'est le moyen le plus facile pour moi pour communiquer avec vous. Il vous suffit de poster des commentaires. Et si vous voyagez dans les parages faites-le moi savoir, via le blog.


Au fil de mes voyages en Asie

Articles les plus consultés

vendredi 30 novembre 2012

Vendredi 30 Novembre 2012 - Monywa - Po Win Daung

Alors, pourquoi Monywa ? à cause d'un site exceptionnel, troglodyte, les grottes de Po Win Daung, un sanctuaire bouddhiste creusé dans le grès à 25 km de Monywa, sur la rive droite de la rivière Chindwin, face à Monywa. On est à 200 km à l'ouest de Mandalay.

Des falaises avec des centaines de grottes remplies de bouddhas et aux murs couverts de superbes fresques.

On peut s'y rendre soit par le pont, soit par le bateau. Nous avons choisi la rivière....




Une fois de l'autre côté mieux vaut prendre un guide et une voiture, ce que l'on vous propose dès votre arrivée d'ailleurs, parce que sans aucun plan existant, et sans guide .... Nous avions rencontré un Français à l'hôtel, Yvan, qui voyageait en solo, cherchait aussi des co-voyageurs pour se rendre sur ces lieux. A partager les frais à trois, c'était déjà bien mieux.




Il y a deux sites, en fait, à visiter mais le second est de loin le plus magnifique..
On a commencé par le moins bien. 

Shwe Ba Daung

On découvre ce site immédiatement après avoir passé les stands de souvenirs. C'est un ensemble de 46 cavités accessibles par des sentiers taillés dans le calcaire et descendant verticalement sur 7 mètres.


On pourrait l'appeler ... le Pétra du Myanmar ... jugez .... on s'y croirait !



  

Des enfants sont là, sur le site archéologique


VIDÉO



Seulement c'est un peu kitsch, et ça a été restauré avec beaucoup de mauvais goût.
Le guide Lonely Planete parle d'un mélange de Disneyland bouddhique et de Pétra miniature...


Nous avons visité les deux sites dans cet ordre là, et il vaut mieux sous peine d'être fortement déçu...Le deuxième site est une merveille.



Hpo Win Daung

C'est un ensemble de 492 temples creusés dans des falaises calcaires. La réalisation des sculptures et des peintures murales s’étale sur une période longue, entre le 14 ème siècle et le 18 ème siècle, à la gloire du Bouddha par de simples fidèles ou par des artistes de talent payés par des personnes riches.

Quelques grottes seraient d'origine naturelle, mais la plupart ont été creusées par l'homme à partir du 15 ème siècle, comme lieu de pèlerinage. On y rendait principalement un culte à la mère protectrice Po Win Shin Tha.



Sculptés pour beaucoup dans la roche, les bouddhas de Po Win Daung se cachent dans des grottes où certains sont à peine éclairés par la lumière extérieure. Des images de Bouddha, grandes et petites, ont été sculptées directement dans la pierre. 





  




On a calculé qu'il y aurait environ 2 600 statues de Bouddha dans les grottes. L'une des grottes les plus spectaculaires est la "grotte du labyrinthe", datant du 18 ème siècle, et où l'on trouve environ 70 images de Bouddha. 
Beaucoup de grottes possèdent aussi d'extraordinaires peintures murales dont certaines sont remarquablement conservées.  
Certaines ont été dégradées, des vols, des infiltrations d'eau, des moisissures, survenus au 20 ème siècle. 
Fantastique !










Les grottes peintes avec un fond vermillon, comme celle de la Rosace, sont caractéristiques du 17 ème siècle. 



La majorité des peintures murales datent de la période Naung Yan, de la période d’Inwa, entre 1597 et 1752. 
La grotte dite "de la Reine" montre des personnages longilignes aux visages arrondis prenant part à des scènes pieuses. Son plafond est recouverte de peintures représentant les dix dernières vies antérieures du Bouddha sur le chemin de l’Éveil.


Grotte de la rosace, 17 ème siècle

VIDÉO


Certaines sculptures sont malheureusement abîmées.
Je ne comprends pas que ce site ne soit pas encore protégé par l'UNESCO.










Retour à la rivière Chindwin






VIDÉO



   



Nous y avons passé deux nuits à Monywa, étant donné que nous devions arriver à monter cette excursions aux grottes. A part ce site, il n'y a pas grand chose à y faire, et à voir.

Payagyi - Le plus grand bouddha du monde  

Près de la ville, situé dans le village de Taung Khatakan, à 30 km, près de Monywa, se trouve le Setkyar Laykyun serait la statue la plus haute du monde. Ce grand bouddha de 116 mètres de hauteur est dressé sur un socle de 13,5 mètres. Sa construction a commencé en 1996 et s'est terminée en 2008. 
A côté de lui, se trouve une autre statue de Bouddha, cette fois-ci couchée, mais tout aussi impressionnante par ses dimensions ! 

Je ne suis pas arrivée à y aller, par manque de temps, car le site ferme à 17 hres.

Il y a entre autre, une pagode au centre ville, à voir. C'est tout.

Un bon dîner

Le deuxième soir, nous avons choisi de dîner au restaurant de notre hôtel, qui était très réputé, en fait.

Il est sur une terrasse, et on y a très bien mangé, des sweet and sour chicken et des ... frites en plus ! Oui, un peu copieux !!!





Un dernier souvenir de Monywa, dans une boutique, avec des affiches très "mode".


Et ce slogan que l'on a pas mal de fois rencontré en Birmanie.


jeudi 29 novembre 2012

Jeudi 29 Novembre 2012 - de Hsipaw à Monywa

De Hsipaw, dans le nord, je suis redescendue sur Mandalay en bus, et là, changement de bus pour aller à Monywa.

Monywa se trouve à 136 km et 4 heures de route au nord-ouest de Mandalay, et sur la rive orientale de la rivière Chindwin.

On prononce Monoua. C'est le centre commercial de la vallée de la Chindwin, pour les produits agricoles, particulièrement les haricots, les oranges, les lentilles et les blocs de sucre de palme. L'industrie locale produit aussi du coton, de la farine, des nouilles et des huiles alimentaires.

C'est une ville importante pour le commerce China/Myanmar/India.

Bus de Hsipaw à Mandalay

Depuis Hsipaw, dans le nord, nous avons pris un bus a 5 hres du matin pour Mandalay.


Hsipaw au lever du jour, brouillard, brouillard.

Froid !
Un bus express confortable. 6 hres 45. Il ne fait pas chaud du tout.



Ce que l'on appelle .... une route dans le brouillard ....



Puis à Mandalay, changement de gare routière, pour attraper un autre bus pour Monywa. Il faut rejoindre en tuk tuk la gare Aung Myanmar, au coin des 32 th street et 83th / 84th.



Monywa 

Monywa, ville de province malconnue, qui sort des sentiers battus.

Nous avons raté de peu Aung San Suu Kyi, qui y tenait un meeting à cause de différents occasionnés par la présence d'une entreprise chinoise de mine. Des Français, à l'hôtel l'avaient vue passer, par le plus grand des hasards, alors qu'ils venaient d'arriver, plus tôt que nous dans l'après-midi.


Notre première rencontre dans la rue, ces militants.


Notre hôtel était très rudimentaire, l'autre étant full, sans doute à cause de la présence d'Aung San Suu Kyi et de son staff.

Du coup nous n'avons trouvé une chambre que dans un hôtel local, où il y avait cependant quelques rares touristes... français. il n'y a pas non plus 36 hôtels au centre de Monywa...

    
Alors, pourquoi Monywa ? à cause d'un site exceptionnel, troglodyte, les grottes de Po Win Daung à une quarantaine de km, des falaises avec des centaines de grottes du 14 ème siecle, remplies de bouddhas et aux murs couverts de superbes fresques.

Monywa est traversée par les touristes qui se rendent aux grottes de Po Win Daung mais n'y résident pas. Nous y avons donc sejourné !

La paya Thanboddahay

C'est un grand temple qui date du 20 ème siècle, au toit couvert de mini stupas dorés, et une quantié énorme de buddhas.


Malades par la nourriture

Le premier soir, nous sommes allées dîner dans un restaurant très local. Il n'y avait pas de restaurant à part celui-là, alors ! Eh bien c'est de ce dîner là que nous avons été très malade ensuite, et que ensuite nous n'avons plus jamais mangé dans un restau local birman. L'accueil y était pourtant super sympathique.