Présentation du blog

Mes carnets de voyages en Asie du Sud-Est
Ce blog est consacré à mes voyages en Asie du sud-est. Ce n'est que mon journal de bord. S'il comporte de nombreuses infos utiles, je ne prétends pas donner des conseils aux voyageurs. Il existe une fonction de recherche dans la colonne de droite qui vous permet de trouver des thématiques, ainsi qu'une fonction de traduction. Mes blogs ne sont que des récits, j'y relate mes aventures, mes impressions, mes rencontres.

Cela me fait tellement plaisir quand je voyage de recevoir des nouvelles ou un petit mot gentil. Et même après mes voyages, car ce blog représente beaucoup de travail. C'est le moyen le plus facile pour moi pour communiquer avec vous. Il vous suffit de poster des commentaires. Et si vous voyagez dans les parages faites-le moi savoir, via le blog.


Au fil de mes voyages en Asie

Articles les plus consultés

vendredi 20 décembre 2013

Jeudi 19 Décembre 2013 - Chutes d'eau d'Erawan

Les Chutes d’eau d’Erawan sont réputéées être parmi les plus belles de Thaïlande.

Elles sont situées à 55 km au nord de la ville de Kanchanaburi.

C'est une une cascade à sept rebonds.





Le parc national d’Erawan est l’un des plus connus et des plus fréquentés de Thaïlande et de Kanchanaburi. 
Il tient son nom de la falaise qui surplombe le parc, et de la dernière chute d’eau qui fait penser à l’éléphant Airavata, (Erawan en thaï), qui dans la mythologie hindoue, est un éléphant blanc à 3 têtes, souvent représenté avec la divinité Indra sur son dos et qui, dans la mythologie hindoue, aurait le pouvoir de créer des nuages. 


La superficie du parc est de 550 km2.




Dans la zone de la cascade du parc d’Erawan, tout n’est qu’eau et végétation : sept piscines naturelles aux eaux turquoises (certains parlent d’émeraude laiteuse...) dans lesquelles viennent se déverser des cascades qui jonchent un parcours de deux heures et demi environ, baignades et jeux aquatiques non compris !

Les sentiers sont praticables. La montée est un peu plus difficile entre les niveaux six et sept, les escaliers sont raides et certaines échelles de bois bancales. Plus on grimpe, plus les visiteurs se font rares et le site tranquille !

On y va

Bon, on se rend à la gare routière de Kanchanaburi en tuk-tuk, et on prend le bus pour Erawan, qui part à 10H30. On arrive à 12H15. Il en passe un toutes les heures à partir de 8h du matin jusqu'à 16h environ.

Le parc ferme à 17H et le dernier bus part d'Erawan à 16h pour Kanchanaburi.





Les cascades sur sept paliers. Les 4 premières petites chutes sont faciles d'accès.
Mais pour monter jusqu'aux 3 dernières... une montée un peu dure.
Le terrain n'est pas facile.














Une invasion de Russes

C'est beau, l'eau est d'un bleu !!!!
Mais les Russes !!!!
En groupes.

"On peut non seulement admirer les nombreuses chutes d’eau mais aussi se baigner dans des bassins naturels. C’est sans doute pour cette raison que les touristes aiment se promener en maillot de bain sur le sentier. Il paraît que le Département des parcs nationaux de Thaïlande interdit dorénavant aux visiteuses de déambuler en bikini dans le site. Motif invoqué : "cette tenue trop légère heurte la culture locale, dans un lieu, qui plus est, très fréquenté par des moines et des enfants". Il est également demandé aux hommes de porter des vêtements longs. Une raison sanitaire est aussi évoquée : aussi paradisiaque qu’il soit, le parc regorge d’insectes pouvant piquer les peaux. Il vaut donc mieux s’en protéger.
But......
Dans un entretien accordé au TTR Weekly, le directeur du parc va même plus loin. Pour lui, les femmes étrangères déambulant en maillot deux pièces constitue une forme "d’harcèlement sexuel". Le parc d’Erawan est visité en moyenne chaque année par 400.000 touristes, dont 150.000 étrangers, principalement de nationalité Russe."





J'avais lu qu'il valait mieux monter rapidement vers les plus hauts niveaux et prendre son temps lors de la descente. En particulier profiter des toboggans naturels du quatrième niveau... 
On file donc sans s'arrêter aux premières cascades, juste pour prendre des photos.



Après être passé à la seconde cascade, on arrive sur une plate-forme où on nous demande de jeter  toute notre nourriture et toutes nos bouteilles d'eau !

Vous vous imaginez crapahuter, comme ça, sans boisson, sans rien à manger; C'est que cela ne se fait pas en 1/2 heue cette marche !

Hugo est pris d'hypoglycémie. Et je le comprends. Lui, il ne peut pas sauter un repas, cela le rend malade. Il décide donc de ma lâcher, et de redescendre à l'entrée du parc pour déjeuner d'un plat consistent.

Je continue à grimper seule. Enfin, seule... accompagnée par des hordes de Russes en groupes, qui cavalent ! J'imagine qu'ils sont en excursion organisée et qu'ils ont une heure précise pour se regrouper et repartir avec leur bus.













Le terrain devient de plus en plus accidenté. de grosses racines d'arbres apparentes jonchent le sol. Je crains de me tordre les pieds. Et je pense que je vais devoir re-faire ce même parcours pour revenir...










Ok, j'avais lu qu'en grimpant de quelques mètres au dessus de la chute d’eau du septième niveau, une vue panoramique splendide s’offrait aux regards...

Mais je n'irai pas jusqu'à la chute d’eau numéro 7.

Je m'arrête entre la n° 4 et la n° 5.

Et je re-descends.




Je sais qu'il y a un bus qui part à 14 hres, et je me dis que je vais tout faire pour l'attraper.

Mon téléphone n'a pas de réseau, je ne peux pas appeler Hugo, qui doit être en bas. Je n'arrive à avoir du réseau qu'à la terrasse de la n°2. Je lui dis que j'ai envie de rentrer. Il est d'accord.

Retour

Je descends vite, je trouve le bus sur la place. il est prêt à parti. je demande qu'il m'attende. Je téléphone à Hugo, car je ne sais pas où il se trouve. Je retrouve Hugo, et nous sautons dans le bus de 14 hres.

On arrivera à Kanchanaburi à 16 hres à peu près.

A savoir  : On peut passer passer la nuit dans le parc d’Erawan où des logements sont disponibles.
Pour réserver, contacter le parc :  http://www.dnp.go.th/parkreserve/reservation.asp?lg=2

Je profite d'être à la gare routière de Kanchanabururi (qui est éloignée) pour acheter mon billet de bus pour Rayong, pour dimanche 22. Hugo, lui, a déjà acheté son billet pour Chiang Mai.

Mon billet coûte 380 bahts.

De la gare des bus à la gare des trains à Kanchanaburi

On se dirige ensuite vers la gare des trains, car on veut vérifier les horaires pour demain: on veut aller à  Tham Krasae, demain, le site qu'on avait aperçu de notre train omnibus, venant de Nam Tok.

Le parcours est très très long à pied. J'en ai marre. Surtout qu'on a emprunté une route extérieure, à grande circulation, c'est tuant.

On arrive quand même à la gare, "satani rot fai", combien de fois ai-je demandé ça, aux gens que je croisais !!!




On se retrouve avec deux fiches horaires différentes : celle que nous donne le guichet de la gare, et celle que nous a donné l'office du tourisme !

Je pourrais très bien rentrer à la guest à pied de la gare, c'est pas si loi, mais je me sens trop fatiguée, et je lâche Hugo pour prendre un moto taxi. devant la gare, il y en a beaucoup, ils sont en train de discuter. 30 bahts. J'ai les jambes comme des bâtons. Faut dire que Erawan... ça grimpe !!

Dîner : le Mangosteen, un restau que je vous le déconseille

On essaye un nouveau restaurant. Il s'appelle le Mangosteen. Du nom du mangoustan, ce fruit qui a un style tellement extraordinaire, mais qui est léger à l'intérieur. C'est un restau et aussi une librairie. Il est après le Seven/Eleven, quand on part de notre guesthouse vers la droite de la grande rue.

Ils ont même un site, http://mangosteencafe.net/

Je vous le déconseille. Question commercial, ils y ont mis le paquet ! Mais le restau n'est pas de qualité.

Mangosteen Cafe and Books
13 Mae Nam Kwae Road

Je prends un panang curry. La sauce est très liquide. Je n'ai pas apprécié. c'est du service express. Endroit très commercial. Servi trop vite. C'est sans goût.

Jusqu'à ce que la fille qui, au moment où j'ai voulu payer, et voulant changer un billets de 1000 bahts, pour me faire de la monnaie, regarde dans mon porte monnaie et me dise, en voyant les billets rouge de 100 bahts, mais si vous avez de la monnaie ! Je n'ai pas apprécié du tout !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi un message, un commentaire, car c'est la meilleure façon pour moi de communiquer et d'échanger avec vous. Et si c'est écrit "Aucun commentaire", soyez le premier (ou la) à réagir !

Si vous avez un compte Google, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante en étant loggué sur votre compte.

Sinon, choisissez "ANONYME".
Mais surtout si vous choisissez "Anonyme" PENSEZ A SIGNER VOTRE MESSAGE AU MOINS DE VOTRE PRÉNOM POUR QUE JE SACHE QUI M'ECRIT.

VOS MESSAGES M'ENCOURAGENT BEAUCOUP ET JE VOUS EN REMERCIE.